×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:67 Le 18/02/1993 | Partager

DDB résilie son contrat avec Médias Conseil

L'agence française de communication, DDB avait passé l'année dernière un contrat pouvant à terme déboucher sur une association. Ce contrat a été résilié par DDB . L'agence ne précise pas sa motivation.

Les experts comptables ont leur texte

Le texte organisant la profession d'expert comptable vient d'être publié au BO, daté du 3 Février 1993. Avec l'organisation de la formation puis tout dernièrement le Plan comptable, l'arsenal est donc complet.

Ouverture du Sheraton Agadir

La réhabilitation de l'ancien hôtel Atlas à Agadir, fermé depuis Août dernier, est terminée. La chaîne Sheraton, concessionnaire, ouvre donc cette semaine son deuxième établissement au Maroc, avec 150 chambres, 6 suites, 31 bungalow et 1 bungalow-résidentiel. L'ouverture se fait en même temps que l'open de golf, souligne la direction de l'hôtel.

Débats sur l'orientation financière

Un débat serré bien que feutré vient de démarrer sur les orientations de la politique financière pour 1993. L'enjeu est le niveau de croissance des crédits, alors que les objectifs de croissance doivent être révisés à la baisse. En montant la loi de finances pour 1993, il avait été retenu un niveau de récoltes céréalières de 40 millions de quintaux, soit une moyenne "prudente" des cinq dernières années. Il est d'ores et déjà certain que ce niveau ne sera pas atteint. Du même coup, les prévisions de croissance, entre 5 et 6%, doivent être révisées.

Parallèlement, les données arrivent sur la baisse des investissements et des emplois, baisses dont la responsabilité est fréquemment imputée, non pas à la sécheresse, mais à la politique financière. Les arbitrages seront réalisés lors de la préparation du CCCMF.

CNSS: Relèvement des pensions

Le B.O du 3 Février 93 publie un décret sur le relèvement des pensions CNSS (retraite, survivant, invalidité) . Toutes les pensions liquidées avant le 1er Mars bénéficieront d'une revalorisation étalée sur 3 ans. Le but est que toutes les pensions mensuelles soient relevées de 200DH (soit 66,66DH en Mars 93, autant en Mars 94 et Mars 95) et de 10% (soit 3,33% en Mars 93, autant en Mars 94 et Mars 95).

CNSS: Modification des cotisations et relèvement du plafond

Le B.O. du 3 Février publie les modifications qui interviendront sur les cotisations CNSS de Mars 93.
1) Les cotisations pour les allocations familiales, à la charge de l'employeur, sont actuellement de 10% du salaire non plafonné.

A compter de Mars 1993, le taux est ramené à 9,4%. Il deviendra 9,15 en Mars 94 et 8,87 en Mars 95.
2) Les cotisations long terme (retraites) sont à ce jour 5,04% sur le salaire plafonné ( 1,68% salarié + 3,36% employeur). Elles deviendront en Mars 93: 7,20% (2,40% + 4,80%), 8,10% en Mars 94 et 9,12% en Mars 95, avec la même règle 1/3 - 2/3.
3) Les cotisations à court terme (Indemnité Journalière Maladie) qui sont de 0,66% du salaire (0,22% salarié + 0,44 employeur) ne changeront pas.

En définitive, le salarié qui paye à ce jour 1,9% (du salaire plafonné à 3.000DH soit 57DH) cotisera pour 2,62% en Mars 93, 2,92% en Mars 94, et 3,26% en Mars 95.

En plus de ses cotisations déplafonnées (de 3.000 à 5.000 DH), pour les allocations familiales, l'employeur paye 3,8%. Il paiera 5,24 en Mars 93, 5,84 en 94, et 6,52 en 94.

Le lait libre, avec une commission de suivi

La libéralisation des prix du lait a eu lieu le 16 Février. Le même jour, une commission de suivi a été constituée entre les industriels, les administrations impliquées et des représentants des éleveurs. Il s'agit de suivre l'évolution des coûts chez les producteurs et chez les industriels, et mettre au point un système de prévision.

Parallèlement, une "étude d'efficace" sera conduite avec la Banque Mondiale.

L'ONA circonspect avec RMC

Sans indiquer que le groupe renonçait à l'affaire, M. Filali a fixé les conditions: "des partenaires, une stratégie d'entreprise réalisable et un environnement consensuel" (Cf page 3, concernant les incidents survenus en France sur cette affaire et les réactions du groupe).

Opérations de remembrement

Des opérations de remembrement sont ouvertes sur 251.000ha.

Quatre zones irriguées, sous la responsabilité des Offices de Mise en Valeur Agricole sont concernées: le Gharb pour 88.000ha, les Doukkala pour 64.000ha, le Haouz pour 69.000ha et le Loukkos pour 14.000ha. En outre, 16.000ha en bour favorable, sous la responsabilité des Directions Régionales de l'Agriculture, sont aussi ouverts au remembrement.

Communication sur le nouveau plan comptable

Le Comité permanent du Conseil National de la Comptabilité a étudié, le Mercredi 17 Février 1993, l'organisation d'une campagne de communication autour du nouveau plan comptable. Cette communication devra comprendre des actions de sensibilisation, de vulgarisation et de formation. Dans la foulée, le Conseil devait aussi se pencher sur son règlement intérieur.

Réforme au MARA

Le nouveau ministre de l'Agriculture, M. Meziane, veut promouvoir une nouvelle organisation, en trois pôles, dans le Ministère: un pôle à vocation économique (analyse de l'insertion agricole dans le tissu économique, avec des objectifs de défense du secteur), un pôle de gestion des ressources humaines et un pôle technique comprenant les équipements agricoles, la recherche et la vulgarisation. Le patrimoine forestier restera à part.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc