×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossiers

LES CAHIERS DE L’EMERGENCE
L’Université dame le pion à sa rivale de Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:3383 Le 14/10/2010 | Partager

. Le climat d’apaisement sur le campus attire de nombreux étudiants. L’ENCG apparaît comme la locomotive de l’établissement. Les cursus sont axés sur les disciplines de gestion et les sciences techniquesUne offre de formation étoffée, 9.800 étudiants et 300 enseignants. L’université Hassan 1er se fraie peu à peu une place dans le paysage universitaire. L’effectif des étudiants, moins que la seule Faculté des Sciences économiques et juridiques de l’Université de Casablanca, s’étoffe année après année. C’est un indice de l’attrait que l’établissement exerce désormais auprès des jeunes bacheliers, malgré la concurrence de Marrakech toute proche. Les parents sont de plus en plus nombreux à orienter leurs enfants dans les établissements de l’Université Hassan 1er dont le porte-drapeau est sans conteste l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG). Cette école est aujourd’hui l’une des plus appréciées sur le marché de l’emploi par la qualité de sa formation. Par ailleurs, les responsables de l’Université ont habilement réussi à contenir l’influence des militants islamistes et des extrémistes de tout bord sur le campus. C’est aussi ce climat-là qui attire les étudiants, certains de finir le programme sans perturbations. Point de grève ici ni d’affrontements entre étudiants. Pas non plus de confrontations entre étudiants et enseignants ou étudiants et direction. L’Université Hassan 1er est constituée d’une Faculté des Sciences et techniques, d’une Faculté des Sciences juridiques et sociales, de l’ Ecole de Commerce et de gestion de Settat, de la Faculté Polydisciplinaire, de l’ Ecole Nationale des sciences appliquée de Khouribga et d’une Ecole supérieure de technologie à Berrechid.Trois types de formation constituent la vitrine de l’université: Initiale, continue et à distance. Des formations sont sanctionnées par des licences fondamentales, professionnelles, masters et diplômes. Les cursus sont axés sur le management, la finance, l’ingénierie économique, la comptabilité, le droit de l’entreprise et les relations d’affaires jusqu’à la gestion de plateforme offshoring… L’université a aussi développé un pôle de formation continue qui cible les entreprises de la région. Trois centres sont installés respectivement à l’ENCG, à la faculté de Droit et à la Faculté des Sciences et techniques.Il est à noter que l’université est dotée d’une cellule interface d’action avec l’entreprise. Elle a pour mission de promouvoir la collaboration entre l’université et son tissu socio- économique, de valoriser la recherche et de développer l’esprit d’entreprenariat.D’autre part, et dans le cadre de sa contribution à la mise en œuvre du plan universitaire pour la concrétisation du projet de 10 000 ingénieurs du programme Offshoring prévoit la qualification d’environ 1880 lauréats à l’horizon 2010. Ces futurs lauréats seront formés à travers les filières récemment accréditées dans la nouvelle réforme pédagogique.


Un master dédié aux sciences de sécurité

A noter qu’un master de sécurité et de gestion de risques a été récemment introduit à l’Université Hassan 1er, et ce, pour offrir une meilleure connaissance et maîtrise du risque et de l’insécurité. Deux dimensions inséparables sont données au master: L’étude des situations et facteurs de risque et d’insécurité et celles des modes de gestion permettant d’offrir une réponse adaptée à toutes les situations, les enseignements proposées se répartissent en trois grands domaines: la sécurité et le management du risque dans l’organisation politique et le management du risque en matière militaire et de sécurité publique... La formation prépare les étudiants à comprendre et à prévenir les risque des personnes et des biens, la gestion des crises urbaines, la sécurité des informations et des infrastructures, les identifications des points critiques … en vu d’en faire le diagnostic et y apporter des solutions.Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc