×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Les bourses mondiales se redressent, mais restent méfiantes

    Par L'Economiste | Edition N°:749 Le 18/04/2000 | Partager

    . Encouragés par le rebond de New York lundi à la clôture et mardi à l'ouverture, les marchés asiatiques et européens ont repris des couleurs
    Les places boursières internationales se sont ressaisies hier tout en gardant un oeil vigilant sur les marchés américains. Le rebond du Nasdaq et du DJIA lundi à la clôture et mardi à l'ouverture a beaucoup rassuré les bourses asiatiques et européennes. Les premières ont retrouvé le sourire, les secondes ont su garder leur sang-froid. Les commentaires vont bon train, mais une chose est sûre: après une telle frousse, les marchés seront plus sélectifs. "Seuls 20 à 30% des valeurs de l'Internet devraient repartir franchement à la hausse après la correction", souligne un analyste d'une grande banque française spécialisé dans ces valeurs.

    Les financiers asiatiques se disent méfiants car "pas encore totalement convaincus de la stabilité des marchés américains". Hier, au lendemain des fortes corrections, les principales places asiatiques se sont redressées, à l'exception de Tokyo. La place nippone a terminé à -0,2% pour des raisons purement techniques, liées à la recomposition du Nikkei 225. Dès le 24 avril, 30 valeurs composant l'indice seront remplacées par des valeurs de la nouvelle économie, notamment de l'Internet. La tendance baissière sur cette place a été creusée par des prises de bénéfices des gestionnaires de fonds américains désireux de se renflouer après les "catastrophes" subies aux Etats-Unis. New York a accentué sa reprise en milieu de journée, encourageant les places européennes à clôturer à la hausse. Paris et Londres ont terminé respectivement à +1,43% et +1,32% (voir aussi en page 23).

    Hanaâ FOULANI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc