×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Législatives 2007
Fès-Nord, circonscription de la mort

Par L'Economiste | Edition N°:2593 Le 22/08/2007 | Partager

. PI et PJD s’y affrontent. La liste du PSU, première. Grand intérêt des ONGIl est 7 heures, ce vendredi à Fès. Devant le siège de la wilaya un attroupement inhabituel malgré la canicule qui sévissait tôt ce jour-la (il a fait 40°). Et pour cause: c’est la course aux dépôts des listes des candidatures pour les élections législatives du 7 septembre prochain (voir ci-contre copies du formulaire que doivent remplir les candidats). Mais c’est la circonscription Fès-Nord qui mobilise l’attention. Le Parti de l’istiqlal (PI) et le Parti de la justice et du développement (PJD) s’y affrontent ouvertement depuis quelques mois déjà. Quatre sièges ont été réservés à cette circonscription qui compte 200.000 inscrits sur les listes électorales.Des candidats avaient en fait pris d’assaut les locaux de la wilaya dès jeudi 16 août. C’est le Parti socialiste unifié (PSU) qui était arrivé le premier. Il était alors 16 heures. Ses militants ont fait le pied de grue devant la wilaya jusqu’au lendemain. Le candidat du Parti de l’istiqlal et président du Conseil de la ville de Fès, Hamid Chabat était arrivé vers 23 heures, la veille du début du dépôt des candidatures. Il était accompagné des militants de son parti. L’accrochage avec ceux du PSU a été évité de justesse. Finalement, le PSU s’est inscrit vendredi le premier. La liste de l’Istiqlal viendra en deuxième position. Celle du Parti de la justice et du développement portera le numéro 3. «La ville de Fès sera un laboratoire électoral à l’occasion des prochaines législatives», a affirmé à L’Economiste, Lahcen Daoudi, numéro 2 du PJD et tête de liste de la formation politique dans la circonscription Fès-Nord. «Le premier adversaire que nous craignons est l’absentéisme qui risque d’être élevé particulièrement dans cette circonscription», ajoute-t-il. Il a également fustigé le recours à l’argent pour l’achat des voix sans moyen toutefois de le prouver. «Les techniques en la matière ont évolué et certains ont fait de la misère des autres un fonds de commerce qu’ils utilisent notamment lors de pareilles consultations électorales», déclare Daoudi. Ce dernier n’a pas non plus manqué de rendre hommage à l’action des autorités locales qui «font preuve d’une grande vigilance». S’attendant au fait que « la concurrence va être rude» dans cette circonscription, le numéro 2 du PJD estime qu’il y aura au moins 32 listes déposées à la fin du délai de dépôt des candidatures (vendredi 24 août à 12 heures). Il y aura donc dispersion des voix et ce n’est dans l’intérêt d’aucun parti, dit-il. Concernant la campagne électorale, Daoudi a affirmé que des consignes strictes ont été données aux candidats de son parti et à ses militant de «ne répondre en aucun cas aux provocations des concurrents». Le parti, dit-il, veut hausser du niveau de la campagne électorale. «Il ne faut absolument pas tomber dans le piège du local, gardons cela pour les élections communales de 2009», a affirmé Lahcen Daoudi faisant allusion au litige qui oppose son parti à l’Istiqlal. «Il ne faut en aucun cas personnifier le débat à l’occasion de la campagne électoral», ajoute-t-il. « Il ne faut surtout pas répondre même aux attaques personnelles», souligne-t-il.Daoudi a également indiqué concernant le financement de la campagne électoral, qu’il va recevoir du parti 140.000 DH. La somme lui a été allouée proportionnellement à la superficie de sa circonscription et au nombre des inscrits. Quelque 40.000 DH sont affectés à l’impression de tee-shirts, casquettes et autres tracts électoraux. Le reste est destiné à la couverture des frais de déplacement dans la circonscription. Une des plus vastes du Maroc, faut-il le rappeler. Reste à signaler que de nombreux ONG nationaux et étrangers ont manifesté leur intention de suivre le déroulement des élections législatives dans la circonscription Fès-Nord. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc