×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Tribune

Le management multiculturel

Par L'Economiste | Edition N°:231 Le 23/05/1996 | Partager

par Mounir MAROUKI*

Les entreprises, les managers et les écoles de management ont un défi devant eux, la culture à travers le management. Quelle est l'orientation de chacun d'eux pour évoluer dans un environnement turbulent où les échanges de biens, de services, de capitaux et surtout de personnes dépassent les frontières physiques? Des chocs de culture apparaissent mais le manager d'aujourd'hui les atténue.

Face aux mutations tant économiques que politiques que connaît le monde entier, en particulier le Maroc, les entreprises sont appelées à s'ouvrir de plus en plus vers d'autres économies et d'autres cultures, à s'adapter et intégrer le changement dans sa globalité.
L'entreprise marocaine, de par sa position stratégique, à la fois offensive et défensive, est confrontée à ces bouleversements, car elle est de plus en plus appelée à s'insérer dans le commerce international. Ce dernier prendra une nouvelle forme et une nouvelle ampleur, en particulier dans l'espace méditerranéen où les accords de paix et économiques de libre-échange se substituent aux cloisonnements géographiques et culturels.
Les mots mondialisation, globalisation et délocalisation caractérisent actuellement les discours des entrepreneurs, des théoriciens, des économistes et des politiciens. Ceci est révélateur d'un défi que connaîtront les entreprises qui ne veulent ou ne peuvent pas aller de l'avant en devenant internationales, multinationales ou globalisées.

Quel est l'avenir d'un manager dans un tel horizon?

Le management d'aujourd'hui:
Il est certain que la globalisation de l'économie et des entreprises en particulier remet en cause la notion du management qui se voulait dépendre uniquement des spécificités culturelles d'un pays. Or l'implantation des firmes multinationales impose différents systèmes de management et crée par conséquent un choc de management culturel.
Comment peut-on concilier différents aspects culturels du management dans une entreprise globalisée et par sa production et par ses ressources humaines? Le défi pour un manager de nos jours se situe dans la capacité de cerner la pluralité culturelle du management et de pouvoir s'adapter à tout changement contextuel et culturel du lieu de travail. Personne ne peut nier aujourd'hui la synergie culturelle en matière d'innovation et de créativité qui naît à travers la rencontre et la collaboration des managers travaillant dans la même entreprise mais issus de cultures différentes, voire complémentaires.

Les écoles de management d'aujourd'hui:
Quel est le rôle des écoles de management dans la contribution au développement du management multiculturel?
Ces dernières se distinguent par la capacité et la volonté de promouvoir les échanges culturels à travers les enseignants, les étudiants, les programmes d'étude, les stages en entreprise à l'étranger et notamment dans les entreprises multinationales et à travers la valorisation des langues étrangères.
L'essentiel pour un manager serait de pouvoir combiner ces différents atouts et vivre ces expériences.
De nouvelles universités se voulant internationales et interculturelles viennent d'apparaître et appellent les managers des différents coins du monde à venir participer à l'émergence de ce phénomène. Ce fut la création de l'Université du Management Euro-Arabe en Espagne, à Grenade, où le management enseigné prendra un nouvel aspect, un aspect multiculturel, où le manager national redeviendra un manager "international" et où un manager uniculturel redeviendra un manager multiculturel.
Mais le processus ne se limite pas à ces établissements, il commence à toucher aussi les écoles existantes. Ces écoles de par leur structure flexible et diversifiée ont su intégrer rapidement ce phénomène, voire même l'imposer.
Seules les écoles ayant compris et cerné l'ampleur de ce phénomène peuvent répondre et s'adapter rapidement et efficacement aux besoins du marché du travail et à ceux des entreprises globalisées.

Polyvalence managériale:
Le polyvalence d'un manager d'aujourd'hui ne s'entend plus dans le sens de la maîtrise des différents outils du management, mais plutôt dans le sens de l'endogénéité du "multiculturalisme managérial".
Un bon manager est celui qui est en mesure de gérer les affaires avec une flexibilité culturelle de management, c'est aussi un manager averti des différents styles de management dans différents pays.
Si le management avait des frontières, aujourd'hui on ne pourrait plus se permettre de continuer de raisonner ainsi.
Peut-on parler de "globalisation du management", de "globalisation de l'enseignement du management" de la même façon que l'on parle de globalisation de l'entreprise? Seul l'avenir le déterminera, mais le management multiculturel s'impose!


* Cadre à HEM.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]te.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc