×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Affaires

Le groupe Holmarcom investit dans deux terminaux céréaliers

Par L'Economiste | Edition N°:2315 Le 10/07/2006 | Partager

. Deux ports concernés: Casablanca et Jorf Lasfar. Coût: 555 millions de DH financés à 72% par un pool de banquesVoilà un projet qui devrait économiser aux importateurs de céréales la bagatelle de 240.000 dollars par bateau (plus de 2 millions de DH). Il s’agit de la création de deux terminaux céréaliers dans les ports de Casablanca et Jorf Lasfar, le premier d’une capacité de 64 millions de tonnes, le second de 50.000. L’ambition est de relever les capacités de ce dernier à 100.000 tonnes au bout de quelques années d’exploitation.C’est le groupe Holmarcom de la famille Bensaleh, à travers sa filiale Masse céréales Al Maghreb, qui est engagé dans ce chantier dont le coût global s’élève à 555 millions de DH. Hormis les 150 millions de DH de fonds propres, le financement est assuré pour plus de 72% par un collectif de banques: BMCE Bank, Attijariwafa, Crédit agricole du Maroc et Crédit du Maroc ont contribué à hauteur de 405 millions de DH, sans bénéficier d’aucune garantie puisque dans le cadre du «Project finance», le projet s’autogarantit.Holmarcom annonce des délais de réalisation de 18 mois à Casablanca et de 15 mois à Jorf Lasfar, à compter de la signature de la convention avec les banques intervenue vendredi dernier. Pour les initiateurs du projet, la force des deux nouveaux silos réside dans la cadence de déchargement soutenu qu’ils sont capables d’assurer. Et pour cause, leur rythme atteint les 18.000 tonnes par jour, ce qui réduit le temps d’accostage des bateaux de 10 à seulement 2 jours, est-il souligné. Une offre apparemment très attrayante pour les importateurs de céréales qui vont pouvoir économiser 80% sur leur fret. Ce dernier est actuellement de l’ordre de 30.000 dollars (270.000 DH) par jour et par bateau (le règlement s’effectue en devise). Par ailleurs, le projet est susceptible d’alléger le trafic, concentré à plus de 90% dans le port de Casablanca. Lors des négociations du projet, la partie publique a, d’ailleurs, fortement insisté sur l’équipement de Jorf Lasfar. A noter que le port présente plusieurs avantages notamment sa capacité à recevoir les navires Panamax(1), très prisés pour le transport céréalier. L’accessibilité de la zone sera pour sa part améliorée, entre autres, grâce aux projets de dédoublement de la voie, prévus dans le cadre des plans de réaménagement du territoire.Ichrak MOUBSIT-------------------------------------------------------------(1) Navires aux dimensions spéciales: longueur maximale de 295 m, largeur de 32,25 m.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc