×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Agenda

    L'Auto-Expo sur fond de dynamisme

    Par L'Economiste | Edition N°:327 Le 23/04/1998 | Partager

    La première édition d'Auto-Expo se tiendra du 15 au 22 mai à la Foire Internationale de Casablanca. Plus de 70 exposants sont prévus (concessionnaires, distributeurs, équipementiers...). D'ores et déjà, 64 d'entre eux ont réservé leur stand. Parmi les secteurs représentés, l'automobile, la moto, les poids lourds, les composants automobiles et les véhicules industriels.
    Au total, près de 100.000 visiteurs sont attendus pour cette édition.
    Ce salon intervient alors que le marché automobile affiche une bonne santé. Les chiffres en témoignent.
    Selon le communiqué de la Fédération de l'Automobile, organisatrice du salon avec le concours de la BNSTP (Bourse Nationale de Sous-Traitance et de Partenariat), le marché a enregistré en 1997 une progression de 5,43% à 21.275 unités vendues.
    L'année 1997 aura été marquée par une explosion du neuf. Ainsi, les ventes de voitures built up se sont accrues à elles seules de 60%.

    Les véhicules utilitaires légers ne sont pas en reste. A fin décembre, les ventes sont passées à 10.542 unités contre seulement 6.420 l'année précédente. Concernant les ventes des poids lourds, elles ont concerné 4.070 véhicules. L'es-sentiel de la croissance de ce segment de marché provient des autobus et cars (+26,19% à 689 véhicules à fin décembre 1997).
    Le marché a connu bien des bouleversements depuis 1995, date de l'entrée en vigueur de plusieurs mesures douanières et fiscales.
    La voiture d'occasion tend à perdre du terrain, alors que le neuf est à l'honneur. D'autre part, plusieurs projets ont vu le jour tels la voiture économique particulière ou encore le véhicule utilitaire léger et économique.

    A signaler au passage que les prix, constamment réajustés à la baisse, ont contribué à l'ef-fervescence du marché.
    La bataille des prix se poursuit en 1998 au profit du consommateur.
    A cette baisse de prix se conjugue la sortie, en février 1998, de la Fiat Siena. D'ailleurs les ventes des voitures particulières ont progressé sur les deux premiers mois de l'année de 7% à 2.937 unités.
    Selon les organisateurs, l'Auto-Expo a pour vocation de confronter les potentialités des opérateurs et favoriser les échanges. Concessionnaires et constructeurs y seront représentés. Une occasion pour apprécier les évolutions du marché.

    Yousra MAHFOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc