×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    La Municipalité de Barcelone déclare la guerre aux pigeons

    Par L'Economiste | Edition N°:508 Le 17/05/1999 | Partager

    · Objectif: Limiter la surpopulation de ces oiseaux dans la capitale catalane
    · Armes utilisées: Faucons pèlerins de la race "Brookei" et nourriture contenant des produits empêchant la reproduction
    · Les colombophiles en colère


    La célèbre Place de Catalogne à Barcelone sera-t-elle dépeuplée de ses insolites occupants... les pigeons? C'est du moins ce que projettent les dirigeants de la Municipalité de cette ville en réintroduisant des faucons pèlerins dans la capitale catalane afin d'y chasser ces volatiles.
    L'introduction de ce prédateur a pour but, selon les responsables de cette ville, de lutter contre la surpopulation de pigeons. En effet, avec ses 180.000 pigeons, Barcelone est la ville européenne connaissant la plus forte densité d'oiseaux (trois au mètre carré). Le but de cette initiative est également d'augmenter la richesse de la faune de la ville pour en faire un nouvel élément d'attraction touristique, est-il indiqué.
    Aussitôt décidé, aussitôt fait, 20 petits faucons pèlerins nichent déjà dans quatre sites de Barcelone, où ce type d'oiseaux prédateurs avait disparu il y a une vingtaine d'années. Cependant, l'annonce de cette décision a soulevé un tollé de protestations chez les colombophiles de même que chez les associations de défense des animaux. Très nombreux, les colombophiles (la ville en compte plus de 200 éleveurs) ont été les premiers à déterrer la hache de guerre contre la réintroduction de leur ennemi juré. Selon eux, "les faucons ne descendent pas manger les pigeons ordinaires qui causent des problèmes dans le centre-ville, mais chasseront en altitude", là où habituellement se trouvent les pigeons voyageurs.
    Même son de cloche chez les associations de défense des animaux et les biologistes qui adhèrent au même raisonnement. Pour eux, cette initiative peut être favorable pour l'image de la ville, mais n'est pas une bonne mesure de contrôle de la population de pigeons. Ils conseillent plutôt d'éduquer les Barcelonais à "arrêter de donner à manger" aux pigeons comme ils le font sur la Place de Catalogne.
    Faisant fi de toutes les déclarations, les responsables de la Municipalité, voulant aller à tout prix à terme de leur plan de guerre laborieusement échafaudé, ont fait appel à des soldats de taille. En effet, pour renforcer l'efficacité de son plan, la Municipalité de Barcelone a choisi, comme faucons pèlerins, la race dite "Brookei", considérée comme la plus grosse dévoreuse de pigeons. Elle distribuera en outre aux volatiles de la nourriture contenant des produits empêchant leur reproduction.
    A noter que plus de 250.000 pigeons voyageurs vivent dans toute la Catalogne.

    Abdelaziz MEFTAH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc