×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    La fermentation temporelle d'un fonctionnaire

    Feuilleton inédit de Réda ALLALI

    Par L'Economiste | Edition N°:660 Le 15/12/1999 | Partager

    5ème épisode
    Le système d'autodéfense de Kamal

    Résumé de l'épisode d'hier
    Kamal et Saïd, deux collègues de bureau qui passent d'habitude leur matinée à raconter l'épisode de Guadalupe de la veille, se sont fait piégés par leur directeur. Ce n'est pas que ce dernier les a surpris à ne rien faire. Au contraire, ils assistent à une réunion avec des Européens, dont la société vient de remporter un marché avec le gouvernement. Le directeur a besoin de Kamal et de Saïd pour montrer qu'il a de jeunes cadres dans sa Direction. Il s'est lancé dans un discours sur le changement dans l'Administration, discours dont il se garde bien d'appliquer la première ligne. Mais Kamal, qui est habitué à ce genre de convocation pour servir de décor, a un système d'autodéfense: il se met à rêver.

    Kamal et Saïd ont peu de chances d'échapper à la totalité du discours, que leur directeur tient pour impressionner ses visiteurs étrangers. Le salut ne pourrait venir que d'un coup de téléphone du ministre, les autres appels étant voués à l'interception sans pitié de Khadija, la secrétaire.
    Pour sortir indemne de ce genre de traquenard, Kamal s'est constitué une bibliothèque d'images virtuelles qu'il peut consulter à loisir. Il se plonge alors de nouveau dans l'état semicomateux qui lui est cher, la difficulté étant cette fois de donner le change au directeur. Quelques hochements de tête judicieusement placés et quelques grognements d'approbation suffiront largement à duper l'ennemi.
    Ramadan oblige, ce sont des images de poulets qui peuplent actuellement l'imaginaire de Kamal. Il adore le poulet. Qu'il soit rôti, mqualli, ou mhammer, accompagné de frites ou nature, peut lui importe, c'est l'animal qui l'attire.
    Il mange tellement de poulets que le CSP (Conseil de Sécurité des Poulets, où siège un représentant des poulets beldis, un représentant des poulets roumis et ou a été récemment admis un dindon) l'a désigné ennemi public numéro un.
    Le CSP envisage actuellement la constitution d'une force d'intervention pacifique (les Crêtes Bleues) qui s'interposerait entre Kamal et son fournisseur de volaille habituel.
    Nous n'en sommes pas encore là. Kamal se contente d'imaginer, avec le réalisme de quelqu'un qui domine parfaitement le sujet, un poulet en rotation à l'intérieur d'un four, transpirant à grosses gouttes...
    Au bout d'une heure d'un discours pénible, plat et creux à la fois (ce qui constitue une performance du point de vue de la géométrie dans l'espace), la résistance des Européens est sérieusement entamée. Ils lancent des regards pleins de détresse à Kamal qui, bien sûr, ne les voit pas (puisqu'il voit des poulets rôtis!). Ils ont lu le Guide du Routard avant de débarquer au Maroc et ils savent qu'il serait moyennement apprécié d'invoquer l'heure du déjeuner pour mettre fin au supplice.
    Donc, ils souffrent en silence...

    Avertissement
    Toute ressemblance avec un ou des habitant(s) de la capitale administrative ne serait évidement due qu'au hasard. Le lecteur qui verrait dans les personnages parfaitement imaginaires de ce feuilleton, le portrait de la fonction publique ne serait, à n'en pas douter, qu'un lecteur mal informé et sans doute mal intentionné.

    Prochain épisode,
    mercredi 15 décembre: Le lutin qui explique tout

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc