×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Finances-Banques

La Bourse se ressaisit

Par L'Economiste | Edition N°:3472 Le 23/02/2011 | Partager
Les indices retrouvent de légères performances
«La correction était attendue», dit le marché

RETOUR à une situation quasi-normale à la Bourse de Casablanca (voir le détail des cours en page 25). Après la baisse brutale du lundi 21 suite aux casses des après-manifestations, la séance du mardi 22 février a débuté timidement. Puis les indices ont petit à petit repris le chemin des performances. Il semble, selon des sources du marché, que les investisseurs ont retrouvé confiance. «Nous sommes loin de l’affolement que nous avons vécu lors de la séance boursière du lundi», dit un trader. D’après lui, le marché a été placé, contrairement au lundi, dans un mouvement à dominance «acheteuse». En effet, certains investisseurs particuliers et institutionnels ont profité de la baisse pour placer leurs ordres d’achat sur les grosses «capi». Et pour cause, selon le marché, «la correction du lundi était prévisible et attendue par l’ensemble des investisseurs compte tenu des baisses successives constatées sur les marchés internationaux. Personne ne veut y voir un effet de l’après-20 février». Et d’ajouter, «dans un contexte où les investisseurs étrangers réalisent généralement leurs positions sur les marchés émergents, la place de Casablanca a connu plusieurs ventes qui portent essentiellement sur les valeurs composant l’indice de référence qu’ils suivent». Dans ce sillage, «les institutionnels et les OPCVM n’ayant pas encore constitué leurs portefeuilles 2011, ont en profité pour acheter à des niveaux intéressants». Les échanges réalisés sur cette séance portent sur un montant relativement important. A ce titre, le flux transactionnel de la séance ressort à plus de 352 millions de DH. Il a été principalement dominé par les échanges sur IAM, Attijariwafa bank, Addoha et BCP. Ces valeurs se sont globalement mieux comportées hier. A l’exception de la BCP qui recule de près de 1% à 405 DH, les autres actions ont progressé. A commencer par IAM qui gagne un petit 0,70% à 153,20 DH pour un flux transactionnel de 75 millions de DH, soit 491.771 titres échangés. Attijariwafa bank suit avec pas moins de 142.464 actions transigées pour un volume de 56 millions de DH. Dans ce sillage, la valeur s’apprécie de 2,70% à 401,50 DH. En troisième position, Addoha augmente de 1,30% à 101,30 DH après avoir reculé à 100 DH, lundi dernier. Le titre a, dans ces conditions, drainé un chiffre d’affaires de 39 millions de DH pour 392.191 titres échangés. Léger mieux au niveau de la physionomie du marché également. En effet, la Bourse a traité 52 valeurs sur 74. Dans ce total, 26 ressortent en hausse contrairement à 7 lors de la séance du lundi, et 21 en baisse pour 5 qui stagnent.

M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc