×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Islam contre fanatisme

Par L'Economiste | Edition N°:2530 Le 21/05/2007 | Partager

. Le Conseil supérieur des ouléma prend part à la bataille contre le terrorisme. Objectif: Torpiller les fondements de l’idéologie extrémiste IL est loin le temps où le Conseil supérieur des ouléma (CSO) se contentait d’un communiqué pour exprimer son avis sur un phénomène politico-social. Aujourd’hui, les sages de l’instance religieuse se joignent à la bataille contre le terrorisme. Outre les volets sécuritaire, économique et social, un nouveau front s’ouvre donc contre l’extrémisme. Et il s’agit du plus important, puisque le CSO a décidé de couper l’herbe sous les pieds des prédicateurs de la haine. Et ce, en taillant en pièces les fondements de leur idéologie. L’action du CSO a commencé par l’organisation d’un symposium sur «la norme juridico-religieuse concernant les thèses et allégations terroristes». Une rencontre qui a eu lieu à Casablanca le 19 mai et qui a connu la participation de près d’un millier de personnes, dont Ahmed Taoufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques. L’assistance était principalement constituée d’ouléma des conseils locaux, des imams de la communauté marocaine en Europe ainsi que des jurisconsultes spécialisés dans la loi divine.«L’explication du terrorisme par les facteurs socioéconomiques est insuffisante. Et pour cause, ce phénomène tente d’abord de donner à son projet une légitimité religieuse», lance d’emblée Mustapha Benhamza, président du conseil local des ouléma d’Oujda. Selon lui, l’idéologie extrémiste trouve son fondement dans l’excommunication (Takfir) pour différentes raisons: défaillance de l’un des fondements de la foi (croire, dire et agir), commission de péchés capitaux ou encore accepter de vivre dans un pays régi par des normes non islamiques. Ces postulats sont issus de l’idéologie khâridjite, une secte née dans les premières décennies de l’Islam, et qui refuse de partager l’orientation de la communauté sunnite. «Alors même que cette dernière représente l’écrasante majorité de la nation musulmane», explique Dr Benhamza. Le CSO réfute tous les arguments de la thèse extrémiste en s’appuyant sur la Sunna (tradition du Prophète). Ainsi, les sunnites n’ont jamais excommunié une personne pour la défaillance de ses actes. «La question de la foi relève strictement du cœur, et les actes sont les conditions de sa perfection et non de sa validité». De même, ajoutent les oulémas, le fiqh considère que les musulmans ont le devoir de sauvegarder la sécurité et la stabilité de tout pays avec lequel ils ont conclu des pactes de paix. In fine, l’initiative du CSO devrait apporter un nouvel élan à la lutte antiterroriste et porter un coup à la source de l’extrémisme. Reste à savoir si cette rencontre sera appuyée par une «descente» sur le terrain pour expliquer à la population l’absence de fondement de l’idéologie terroriste. Une tâche à laquelle les différents participants au symposium devraient s’atteler au plus vite pour donner de l’efficacité à leur action.


Les thèmes chers aux extrémistes

Outre la rencontre organisée en fin de semaine dernière, le Conseil supérieur des ouléma (CSO) a publié un livre (ayant le même intitulé que le symposium) dans lequel ils abordent 12 thèmes chers aux extrémistes. Le Conseil a apporté des réponses en faisant apparaître la perversité des justifications avancées par les terroristes concernant leur discours: l’excommunication (Takfir), le salafisme ou encore la notion de Jihad (voir article page 3). La rencontre doit servir de base aux différents participants pour transmettre à la société les préceptes d’un islam fidèle au rite malékite en vigueur dans le Royaume. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc