×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Indice du développement humain 2005
La Tunisie gagne trois précieux points

Par L'Economiste | Edition N°:2112 Le 20/09/2005 | Partager

. Elle grimpe à la 89e placeLe rapport sur l’indice mondial du développement humain (IDH) du Pnud récemment publié est tout à l’honneur de la Tunisie. Celle-ci arrive désormais en 89e place, gagnant ainsi trois précieux points. L’annonce a eu un effet réconfortant à Tunis où l’on attache beaucoup d’importance au regard expert de ce type d’institution. Pour preuve, la nouvelle n’est pas passée inaperçue et une conférence de presse a même été organisée par la représentation du Pnud à Tunis avec à sa tête Francis Dubois, représentant résident de l’organisme en Tunisie. Celui-ci a d’ailleurs expliqué ce pas par «l’efficience du modèle de développement tunisien qui, en dépit d’une faible aide au développement internationale, 305 millions de dollars, a réalisé d’importants progrès». Ces derniers concernent entre autres l’amélioration de l’espérance de vie, l’accroissement du taux d’alphabétisation, de la santé, du logement, de l’éducation ou encore de l’égalité des sexes. Parmi les indicateurs également retenus, la population estudiantine, le revenu par tête d’habitant, l’accès à Internet, au téléphone…Présenté sous le thème: «La coopération internationale à la croisée des chemins: l’aide, le commerce et la sécurité dans un monde marqué par les inégalités», ce document met la lumière sur les principaux axes du développement humain. Il a pour objectif de parer aux inégalités qui divisent l’humanité et d’élaborer un nouveau modèle de mondialisation plus équitable.Constituant le tableau de bord du Sommet mondial sur le développement, qui se tient depuis le 13 septembre à New York, ce rapport est très attendu sur l’Indice mondial du développement humain (IDH). Il établit le classement de l’organisme onusien sur la base des progrès réalisés par les pays dans le domaine de la lutte contre la pauvreté et les efforts déployés en vue d’améliorer l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le revenu par habitant.Pour le cas africain, les conclusions du rapport sont sans appel: l’Afrique, et particulièrement l’Afrique subsaharienne, est de plus en plus marginalisée sur le marché mondial. De notre correspondante permanente à Tunis, Yousra Mahfoud

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc