×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Culture

    Hommage au sacré à travers le signe

    Par L'Economiste | Edition N°:2863 Le 18/09/2008 | Partager

    . Une exposition de 17 artistes peintres à l’excathédrale de Casablanca . Soirées poétiques, débats et intermèdes musicaux sont aussi au menuL’ASSOCIATION Arkane pour la promotion de l’art et la sauvegarde du patrimoine organise une exposition d’art plastique intitulée «Le langage sacré des signes» du 18 septembre au 10 octobre au Forum des cultures (ex-cathédrale du Sacré-Cœur à Casablanca). Un total de 17 artistes présenteront chacun 4 œuvres, ce qui porte à 70 le nombre de tableaux exposés. «L’objectif est de mettre en avant une forme d’expression artistique liée au spirituel et au sacré, à travers la calligraphie, le signe, l’allégorie ou le symbole», indique Abderrahmane Ouardane, président d’Arkane. Il s’agit aussi de rassembler plusieurs artistes de différentes sensibilités et disciplines dans un même lieu, afin de créer des synergies et de favoriser la communication. Dernier objectif visé, contribuer à l’amélioration de la culture picturale des Casablancais, tout en animant les soirées de la ville en ce mois de Ramadan. De grands noms du monde de la peinture, de la sculpture et de la photographie au Maroc seront représentés. Citons par exemple Tibari Kantour, Mohamed Nabili, Abdelhay Mellakh, Malika Agueznay… A leurs côtés, exposeront de jeunes artistes talentueux émergents. Des animations culturelles sont prévues en parallèle. Le programme prévoit, le jour de l’ouverture, une soirée poétique avec Ahmed Tayeb Laalej, Fatiha Mourchid et Mohamed Derham, en présence de Tourya Jabrane, ministre de la Culture. Les lectures de textes seront entrecoupées d’intermèdes musicaux de oud et kanoune. Dès le lendemain 20 septembre, l’ex-cathédrale accueillera à 21h un atelier libre, au cours duquel des artistes réaliseront des œuvres picturales sur le thème «Sacrés signes», devant le public. Une séance de témoignages d’artistes et de critiques d’art suivra. Le mardi 23 septembre, les organisateurs prévoient un débat sur «le langage du sacré dans l’art», qui sera suivi de lectures de textes et de chants sacrés, avec la participation de la troupe Souhoum et Hajhouj Gnaoui. Des lectures sacrées multi-langues avec accompagnement d’instruments à cordes sont au programme du 26 septembre. Ainsi, Ahmed Lamsiah, El Attar et Mohamed Ben Aguida liront des textes en berbère, en hassani, en arabe, en français et en anglais, accompagnés respectivement de rbab, centir, oud et violon. Une troupe de musique chilienne jouera aussi des musiques sacrées. Enfin, la cérémonie de clôture rendra hommage à Abdellah Hariri le vendredi 10 octobre. Côté financement, la ville de Casablanca, qui est partenaire de l’événement, prendra en charge une partie des frais. Les organisateurs sont à la recherche de sponsors pour soutenir la manifestation. Nadia BELKHAYAT

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc