×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Gros blocs ONA et SNI

    Par L'Economiste | Edition N°:752 Le 21/04/2000 | Partager

    Les boursicoteurs ont eu des sueurs froides durant la semaine qui vient de s'achever. Mais les proportions n'ont rien à voir avec les événements internationaux. L'indice général de la bourse a enregistré de fortes variations les premières séances, ramenant sa performance depuis le début de l'an- née aux alentours de -10%. La tendance a ensuite été renversée mercredi et jeudi, séances au terme desquelles il a réalisé quelques petits gains précieux.
    L'IGB a terminé la semaine à 709,14 points avec une performance depuis le début de l'année de -8,74%. La journée du vendredi a eu la particularité d'enregistrer un chiffre d'affaires de 2,4 milliards de DH. A l'origine, deux gros blocs ONA et SNI. Il s'agit d'une reprise par le groupe ONA des actions ONA et SNI détenues par le groupe Benjelloun. L'opération a porté sur 376.136 actions SNI au cours de 1.026 DH et 720.367 actions ONA au cours de 1.129 DH. Ce marché a ainsi réalisé vendredi 98% du volume global de la séance.
    Sur le marché central, les principaux échanges ont con-cerné les valeurs SNI (14 millions de DH), Samir (6,4 millions) et BMCE (4,6 millions).
    Les plus fortes variations du jour ont été signées Eqdom à la hausse avec +5,97% et Brasseries du Maroc à la baisse avec -3,08%. Globalement, la tendance était à la baisse. Sur les 33 valeurs qui ont traité, 19 ont terminé en baisse contre six hausses et huit stagnations.

    Hanaa FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc