×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

France/Equipementiers automobiles: Optimisme prudent

Par L'Economiste | Edition N°:3129 Le 15/10/2009 | Partager

. Des signes de reprise existent . Un recul d’activité de 20 à 25% en 2009 Le salon Equip Auto s’est ouvert mardi dernier à Paris dans un contexte morose pour les équipementiers automobiles. Plusieurs d’entre eux sont menacés de mettre la clef sous la porte, malgré la prime à la casse qui a contribué à faire redémarrer la production automobile. Mais la filière équipement et sous-traitance automobile voit aussi des motifs d’optimisme dans une reprise de l’activité des constructeurs, une certaine stabilité dans la réparation et les promesses de nouvelles technologies comme le véhicule électrique.La Fédération des industries d’équipements pour véhicules (Fiev) table sur un recul d’activité de 20 à 25% en 2009, après avoir entamé l’année sur des chutes de production de près de 50%, a indiqué son président Claude Cham. Cette baisse devrait se traduire par une baisse d’effectifs cette année comprise «dans une fourchette entre 7 et 10%» des 107.000 salariés du secteur, dit-il. Aujourd’hui, «il y a une demande» des constructeurs qui avaient massivement déstocké en début d’année. «Nous sommes arrivés à un point bas», observe Cham qui se veut d’un «optimisme prudent», s’attendant en 2010 à un contrecoup de l’arrêt des primes à la casse ou de leur réduction. Le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi, a exprimé «un véritable optimisme» lors d’une visite au salon au Parc des expositions Paris-Nord Villepinte. Il a promis que l’Etat «ne laissera pas tomber» la filière automobile, souhaitant la voir «ressortir par le haut de cette crise» en «leader mondial».Equip Auto, ce salon professionnel, dédié à la filière des équipements, pièces et composants pour l’automobile et à l’équipement des garages, accueille 1.600 exposants cette année, soit un quart de moins qu’en 2007. Mais «on a de bonnes raisons d’être confiants», ajoute Marco Fiems, directeur du salon. «On a le sentiment que ça va s’améliorer, avec peut-être moins d’acteurs».A l’appui de cette affirmation, il note que les immatriculations de véhicules neufs reprennent tandis que le marché du véhicule d’occasion remonte aussi, «tout doucement». La filière après-vente automobile représente en France un chiffre d’affaires annuel de 22 milliards d’euros, dont 11 milliards pour les seules pièces, indique Mario Fiems. Pour rappel, les faillites ont augmenté de 68% chez les équipementiers, mais de seulement 19% chez les garagistes au premier semestre, précise Bullier. D’autre part, «le contenu technologique des véhicules ne cesse de progresser», ajoute Fiems.La crise affectant les véhicules neufs «n’impacte que très peu la réparation», relève Renan Bullier, expert automobile pour le cabinet Sales Factory. Il constate «une petite amélioration» de l’activité au premier semestre dans les garages indépendants, dont le nombre est en croissance.B. A. I.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc