×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

France: Plus de 500.000 chômeurs de plus en 2009

Par L'Economiste | Edition N°:3129 Le 15/10/2009 | Partager

. Au 2e trimestre, le taux de chômage s’élevait à 9,1%. L’économie va continuer à détruire plus d’emplois salariés Moins pessimiste qu’auparavant, l’Unedic (assurance chômage) prévoit désormais un demi-million de chômeurs de plus en France en 2009, avec un taux de chômage s’élevant à 9,7% à la fin de cette année et à 10% fin 2010, selon de nouvelles prévisions publiées hier mercredi. Ces projections rejoignent pour cette année celles, publiées début octobre, de l’Insee, qui, en revanche, n’avait pas donné de chiffre pour la fin de l’an prochain. Au deuxième trimestre de cette année, le taux de chômage s’élevait à 9,1%. Selon l’Unedic, le nombre de demandeurs d’emploi, après une brutale hausse en 2008, augmenterait cette année de 509.000 (y compris ceux exerçant une activité réduite ou dispensés de recherche d’emploi en raison de leur âge), dont 328.000 indemnisés. Fin août, la France comptait au total 3,7 millions de demandeurs d’emploi (y compris ceux exerçant une activité réduite). A noter que les projections sont établies sur la base d’un recul du PIB de 2,2% cette année, suivi d’une augmentation de 1,1% en 2010. Fin mai, l’assurance chômage avait été plus pessimiste en prévoyant 639.000 chômeurs de plus en France cette année, sur fond de recul attendu du PIB de 3%. En 2009, l’économie va continuer à détruire plus d’emplois salariés qu’elle n’en créera, mais dans une moindre proportion qu’anticipé jusqu’alors, selon les projections. Le régime d’assurance chômage table désormais sur «une contraction de l’emploi salarié de 413.000 postes» en 2009, alors qu’il attendait auparavant 591.000 pertes nettes d’emplois salariés cette année. En 2010, estime l’Unedic, «l’emploi salarié enregistrerait une diminution de 75.000 postes», soit près de deux fois moins que les 133.000 pertes nettes d’emplois salariés attendues précédemment. Au vu de ces perspectives améliorées, la situation financière de l’assurance chômage se dégraderait moins fortement que prévu. Le régime devrait accuser fin 2009 un déficit annuel de 902 millions d’euros, et non plus de 1,3 milliard d’euros comme anticipé fin mai, et fin 2010 un déficit de 3,6 milliards d’euros. Le déficit accumulé ces dernières années, ramené à 4,9 milliards d’euros fin 2008, se creuserait un peu moins et s’établirait à -5,9 milliards d’euros fin 2009 puis -9,5 milliards d’euros fin 2010. Avant la crise, l’Unedic espérait avoir absorbé en 2010 la totalité du déficit accumulé pendant la panne de croissance de 2002-2005. «Le déficit prévisionnel de l’assurance chômage ne perturbera d’aucune manière le versement des allocations aux demandeurs d’emploi indemnisés» et «la nouvelle convention d’assurance chômage verra ses dispositions appliquées intégralement», assurent les gestionnaires de l’Unedic.F . Z . T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc