×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Formation/AMC: Nouveau programme chez PlaNet Finance

Par L'Economiste | Edition N°:2113 Le 21/09/2005 | Partager

. Le cycle débute en octobre 2005. Développer les compétences pour faire face aux enjeuxLE développement spectaculaire depuis quatre ans de l’activité de microfinance au Maroc et la place privilégiée que prend le secteur au coeur de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) relancent la problématique de la formation de ses acteurs. L’Etat organise le secteur et distribue des fonds. Aussi, les associations (AMC) doivent-elles se conformer à certaines règles. Le savoir-faire en matière de miocrocrédit est le premier garant du succès des procédures auprès des bénéficiaires. Les associations encore jeunes n’ont pas eu le temps de mettre en place certains départements… L’assistance technique est au cœur de l’actualité du secteur. «Au démarrage de leurs activités, les AMC ont focalisé sur leur stratégie de couverture nationale mais en négligeant parfois de développer les compétences de leur personnel», explique Mohamed Asri, responsable de formation au sein de PlaNet Finance, organisme de consulting basé dans divers pays. Au sein du secteur, la prise de conscience est déjà enclenchée et les programmes de formation sont prisés, indique Asri. Ministères, banques -centrale et commerciales-, cabinets d’audit, staff des associations, notamment, ne peuvent faire l’économie de la mise à niveau face aux enjeux toujours plus nombreux liés à l’activité.L’organisation internationale lance donc, à partir du mois d’octobre, toute une batterie de formation. Un programme initié en 2002 et qui s’étoffe avec les années. Le plan 2005-2006 couvre des thèmes variés tels que la finance, le marketing, le suivi et le recouvrement, les techniques bancaires, les plans comptables et les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais également, des thèmes pour étoffer son background: les bases de la microfinance, la formation des formateurs, la gestion d’une branche, les études de dossiers de microcrédit, les fonds liés à l’habitat, … «Ce développement de compétence par la formation doit contribuer à mieux comprendre les enjeux de la microfinance et aider les structures institutionnelles à assurer au mieux leurs responsabilités», indique Asri.La problématique du financement ne peut passer à la trappe. «Nous devons leur faire entendre aussi (aux associations, ndlr) que le développement des ressources humaines constitue un investissement indispensable pour la pérennité et l’efficacité de leurs activités». Asri résume: «Les AMC doivent intégrer la pertinence de la formation dans le développement des compétences en vue de l’amélioration de la productivité de l’organisation». Et du secteur.Céline PERROTEY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc