×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Festival musiques sacrées
    Marcel Khalifa ouvre le bal

    Par L'Economiste | Edition N°:3035 Le 29/05/2009 | Partager

    . Cette 15e édition se poursuivra jusqu’au 6 juin sous le thème «L’arbre de vie». Sami Yussuf, Shantalla et Marwa Wright en tête d’afficheCoup d’envoi ce 29 mai de la 15e édition du Festival des musiques sacrées de Fès. Organisée sous le thème «L’arbre de vie», la manifestation prévoit un programme inédit. Ainsi, le concert d’ouverture sera donné par le grand compositeur et musicien libanais, Marcel Khalifa. Ce dernier profitera de l’occasion pour rendre hommage au célèbre poète palestinien feu Mahmoud Darwich. De fait, les organisateurs de ce rendez-vous culturel et spirituel, qui gagne en qualité d’année en année, ont concocté un programme artistique et de rencontres-débats riche et varié. L’événement qui se poursuivra jusqu’au 6 juin prévoit des spectacles grand public (à Bab Boujloud, Aït Sekato et Dar Tazi) et des concerts payants (à Bab Makina et au musée Batha). Parmi les moments forts attendus de cette 15e édition, figure le concert de samedi avec Marwa Wright, du gospel en hommage à Mahalia Jackson. Le Festival de Fès a prévu d’autres artistes de renom, notamment le violoniste français, Didier Lockwood, la chanteuse marocaine de musique arabo-andalouse, Ihsane Rmiki, le percussionniste iranien, Keyvan Chemirani et le chorégraphe turc, Ziya Azazi, ainsi que de l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée. Pour Mohamed Kabbaj, président de la fondation Esprit de Fès organisatrice de l’évènement, le Festival des musiques sacrées est l’événement marquant de l’agenda culturel national. Il représente un voyage à travers toutes les formes de spiritualité, dont l’objectif est de combattre l’idée de choc des civilisations et de démontrer que celles-ci peuvent s’entendre. «L’impact et le rayonnement national et international de cet événement s’accroissent et s’approfondissent d’année en année et surtout en période de crise», ajoute-t-il. L’on se rappelle le franc succès qu’avaient connu les éditions qui ont coïncidé avec la guerre du Golfe et celle de l’invasion de l’Irak. De fait, certainement le contexte de la crise financière internationale et les journées sanglantes de Gaza constitueront une matière à réflexion lors de ce festival. Ceci surtout lors des Rencontres de Fès. Rencontres qui démarrent samedi et qui seront l’occasion de débattre de thématiques vastes et actuelles. Neuf jours durant, un large éventail de chants et de musiques spirituelles est proposé. De même, des expositions, ateliers artistiques, nuits soufies... «L’effet en retour sur la ville est considérable à la fois en termes d’image et d’impacts économiques», souligne Kabbaj. En tout cas, c’est un grand moment d’émotion que promet Gerard Kurdjian, le directeur artistique du festival. Selon lui, l’édition se poursuivra avec deux créations. La première, «cordes et âmes» du célèbre violoniste de jazz Didier Lockwood, et sa rencontre avec la chanteuse marocaines Ihsane R’Miki. La deuxième, «Melos-chants de la Méditerranée», où le percussioniste iranien Keyvan Chemirani croise ses tambours avec les chants de Grèce, du Maroc et d’Espagne. L’autre vedette de cette édition est Sami Yussuf.La clôture du festival sera sur une ultime invitation au voyage grâce à Loreena Mc Kennit du Canada pour chanter «Le livre des secrets sur les traces des légendes celtiques. Parallèlement au Festival des musiques sacrées du monde, de nombreuses manifestations sont prévues dans toute la ville. Lors de cette grande fête de la musique, Zineb M’rabet, directrice du festival va conquérir à l’aide de grands artistes trois scènes gratuites au grand bonheur de tous les Fassis. Youness SAAD ALAMI

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]leconomiste.com
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc