×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Fatah se tourne vers Israël pour contrer le Hamas

    Par L'Economiste | Edition N°:2571 Le 17/07/2007 | Partager

    . La Norvège sollicitée pour jouer le médiateurLE Hamas se tourne vers La Norvège, seul pays à avoir reconnu l’ancien gouvernement de coalition palestinien. Il a «un rôle à jouer» pour régler le différend entre les factions palestiniennes rivales du Hamas et du Fatah, a estimé l’ancien ministre des Affaires étrangères Mahmoud Zahar. Selon le responsable du Hamas, la Norvège pourrait par exemple exposer à ses alliés «les mensonges que le Fatah présente comme une vérité unique et entière».Contrairement aux Etats-Unis et à l’UE dont il n’est pas membre, le royaume scandinave avait reconnu le gouvernement d’union palestinien formé en mars par le Fatah et le Hamas. Alors que ce dernier figure sur les listes européenne et américaine des organisations terroristes.Par ailleurs, le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont entretenus, hier à Jérusalem, en vue de renforcer l’Autorité palestinienne face à leur rival Hamas.Abbas «a insisté sur la nécessité de reprendre les négociations sur le statut définitif» de la Cisjordanie et de la bande de Gaza. Le processus a été pratiquement interrompu par Israël depuis février 2000, après le déclenchement de la seconde Intifada.«Pour redonner confiance aux Palestiniens dans le processus de paix, il faut traiter en même temps les questions portant sur le long terme et celles du court terme», a déclaré le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad.Côté israélien, la porte-parole du Premier ministre, Miri Eisin, a indiqué que Olmert «réclamerait à l’Autorité palestinienne qu’elle prouve sa détermination à combattre le terrorisme, condition sine qua non pour engager  une négociation de paix sur les questions de fond».Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc