×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Enquête de conjoncture CFCIM
Climat favorable

Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

. Hausse des carnets de commandes. Les investissements plus timidesQuatre entreprises sur cinq, à la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, ont amélioré leur chiffre d’affaires au premier semestre 2007. La même proportion estime que le climat général des affaires est plus favorable qu’au semestre précédent. C’est ce que révèle l’enquête semestrielle de conjoncture de la CFCIM, qui vient d’être publiée dans son mensuel «Conjoncture».Les 46 sociétés enquêtées ont donc le moral. La plupart d’entre elles (80%) ont amélioré leur CA. Plus du quart d’entre elles (28%) sont particulièrement en forme: elles ont enregistré des hausses de CA de plus de 10% depuis l’an dernier.Les sociétés de commerce performent plutôt bien, «84% de ce panel ayant fait progresser leur CA, contre seulement 77% en 2006», note le document. Une chance que les services et l’industrie n’ont malheureusement pas eue. Près des deux tiers (65%) de l’échantillon ont exporté, et le quart (24%) a réalisé plus de 20% de son CA global à l’étranger. L’enquête révèle que 13% du panel «ont déployé une stratégie totalement orientée à l’export et destiné plus de 91% de leur chiffre d’affaires à des marchés étrangers». Mais une importante différence est observée selon le secteur d’activité. Chez les industriels, une entreprise sur trois a fait progresser son CA export. La proportion descend à une sur quatre dans les services, tandis que seulement 7% des opérateurs du commerce ont déclaré avoir amélioré leur CA export.Près des deux tiers (62%) des entreprises prévoyaient une hausse de leurs commandes en 2007, ce qui s’est confirmé pour au moins 69% d’entre elles. En fait, les carnets de commandes de près de 9% des entreprises se sont allégés par rapport à 2006, tandis que 17% n’ont pas bougé. C’est dans le commerce (76%) et l’industrie (68%) que les «progressions des commandes les plus significatives ont été observées». Pour le second semestre, 56% des opérateurs, dont plus de la moitié sont dans les services, s’attendent à une hausse de leurs commandes. À l’inverse, 42% des industriels considèrent que la croissance de leurs commandes sera nulle pour le premier semestre de 2008.Les investissements ont fléchi: 39% de l’échantillon y ont consacré moins de 2% de leur CA, contre 42% le semestre précédent. Ils sont à peine un sur dix à avoir réservé plus de 10% de leur CA aux investissements.Mauvaise nouvelle: le quart des entrepreneurs ont déclaré avoir «rencontré des entraves à la bonne conduite de leurs activités». Il s’agit d’un «renversement de tendance par rapport aux six mois précédents». Au banc des accusés: la cherté des matières premières (8%), les difficultés de financement (6%) et le manque de main-d’œuvre qualifiée (6%).Enfin, plus de la moitié (54%) des entreprises ont augmenté leur effectif au cours de ce semestre, contre 42% six mois plus tôt. C’est dans le secteur tertiaire que la création d’emplois a été la plus importante. Marie-Hélène GIGUÈRE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc