×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Le Maroc industriel en force au MIDEST

    Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

    . Le salon ouvre demain à Paris. Participation de 19 entreprises et autres institutionsLe MIDEST, n°1 mondial des salons de sous-traitance industriel, est un événement très attendu par les entreprises marocaines. Elles sont 19 à faire le déplacement à Paris pour cette 37e édition qui se tient du 13 au 16 novembre. Le ministère du Commerce extérieur, de l’Industrie, les CRI, la CGEM, RAM et l’ONDA seront aussi de la partie. Le salon s’étend sur 70.000 m2. La surface dédiée au Maroc est de 210m2, contre 180 l’année dernière et 84m2 en 2003. Ce saut montre l’attrait grandissant des entreprises pour l’événement mais aussi l’intérêt que porte le monde des affaires à l’environnement industriel marocain. La Fédération des industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques (la FIMME), en partenariat avec le CMPE et la BNSTP (bourse nationale de sous-traitance et de partenariat) a annoncé lors de la conférence donnée le jeudi dernier qu’elle conduira une nouvelle fois la délégation marocaine. «Nous parlons beaucoup du Maroc du tourisme, du Maroc agricole, mais peu du Maroc industriel, qui reste mal connu», rappelle encore une fois Moulay Youssef Alaoui, président de la FIMME. La Fédération travaille depuis déjà quelques années à revaloriser le Maroc industriel. «Notre rôle est d’accompagner le développement du secteur. A titre d’exemple, nous invitons, en janvier 2008, une délégation de fondeurs au Maroc pour parler des opportunités offertes par le pays dans ce domaine». Le succès du salon se mesure par l’augmentation de 30% du nombre d’exposants chaque année. 48% proviennent d’Europe, 17% d’Asie et 7% du Maghreb, essentiellement du Maroc et de la Tunisie. «Le salon est avant tout une vitrine pour nos produits et un potentiel important de mise en contact», indique Christian Stiel, gérant de Mecadex Maroc. Fort d’une participation de 30 années au Midest à travers Mecadex France, la société parle de maturité du secteur au Maroc. «Aujourd’hui, le Maroc peut passer à la vitesse supérieure. Celle de proposer non pas des pièces mais des fonctions ou packages complets. C’est notre challenge cette année».


    Infrastructures et compétences

    Pour l’édition 2007, la FIMME a choisi de procéder autrement que pour les précédents MIDEST. Elle a concentré l’effort de communication sur deux thèmes particuliers, les infrastructures et les compétences. Cela explique sans doute le déplacement des présidents de TMSA, d’Al Akhawayne et d’un représentant de l’OFPPT. «Ce sont les éléments indispensables au développement et à la réussite de tout projet de coopération industrielle», explique Alaoui. La FIMME cherche à mettre en lumière les progrès réalisés par le Maroc sur ces deux volets. «La modernisation de l’infrastructure marocaine est en bonne voie. Il faut s’atteler à présent à poursuivre les efforts quant à l’amélioration et l’adaptation des compétences professionnelles aux besoins de l’industrie», précise Alaoui. Il ne manque pas de signaler que la compétitivité doit être considérée dans sa globalité. Elle doit être assurée sur la totalité de la chaîne de valeur afin de contrer l’offensive des concurrents. Jihane KABBAJ

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc