×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Encore une pièce cassée!

Par L'Economiste | Edition N°:1805 Le 06/07/2004 | Partager

. Bank Al-Maghrib nous envoie une frappante réponseSuite à la publication de la photographie d’une pièce cassée de 10 DH, nous avons reçu ce courrier de la part de Bank Al-Maghrib. Dans un premier temps, le souhait de la banque était de ne pas publier ce texte, puis dans un second temps, elle a fortement insisté pour sa publication. Voici le texte:“Rabat, le jeudi 1er juillet 2004L’Economiste a fait paraître le 30 juin 2004, à la une sous le titre «les nouvelles pièces bien fragiles» la photo d’une pièce de 10 DH dont le noyau est détaché de la couronne.Nous avons l’honneur de préciser que les pièces bimétalliques sont constituées de deux parties, d’alliages différents, appelées respectivement noyau et couronne. L’assemblage de ces deux parties est effectué au niveau de la matière première importée de fournisseurs étrangers de renommée internationale, sous la forme de pièces prédécoupées prêtes à la frappe. L’assemblage est fait, au niveau du fournisseur, par pression sans recours à une quelconque soudure. La liaison entre les deux parties est renforcée lors de la frappe à Dar As-Sikkah où le métal est écrasé par une frappe d’une force de l’ordre de 70 tonnes. Il n’est pas impossible toutefois de séparer le noyau de la couronne au moyen d’une forte contrainte mécanique. Ceci dit, nous serons heureux de recevoir à Dar As-Sikkah un journaliste de L’Economiste pour lui fournir sur place toute autre information complémentaire à ce sujet.”Farid BELGHAZIChargé de la communicationNDLR: C’est avec le plus grand plaisir que L’Economiste accepte l’invitation de la Banque centrale à aller visiter les installations industrielles de Dar As-Sikkah, où, non seulement sont frappées les pièces mais aussi imprimés les billets de banque. Ce sont des installations naturellement très protégées en raison de l’aspect stratégique de ces activités. C’est un très grand honneur d’y être invité. L’Economiste remercie donc bien vivement Bank Al-Maghrib.Ceci dit, la pièce photographiée par nos soins était la deuxième du genre. Lorsque la première nous a été présentée, au printemps, nous avions pensé à un fait, certes amusant, mais sans lendemain. Quelques semaines plus tard, une nouvelle pièce se casse suite, non pas à une forte contrainte mécanique, mais à une simple chute, qui plus est, sous nos yeux! Nous n’étions donc plus devant un cas sans lendemain. L’incident, sans doute rarissime, méritait pourtant que l’on en parle.Et voilà que le week-end dernier, un commerçant du Maârif à Casablanca, nous confie une troisième pièce cassée, qu’il dit avoir trouvée dans sa caisse. Il ne se souvient pas qui la lui a donnée, ni en quelle circonstance: il n’avait pas remarqué cette pièce avant de trouver, dans son tiroir-caisse, la couronne séparée de son noyau. Peut-être faut-il effectivement une forte contrainte mécanique pour séparer les deux métaux, mais la question est de comprendre pourquoi quelqu’un exercerait cette forte contrainte mécanique. Celle-ci, selon Bank Al-Maghrib, est d’au moins 70 tonnes, ce qui, malgré la mode du body-building, ne doit pas être à la portée de tout le monde! 70 tonnes, c’est plus gros qu’un gros camion!Sincèrement, l’imagination nous manque pour trouver quel serait le si puissant motif qui pousserait une personne à mettre en oeuvre une «contrainte mécanique» de 70 tonnes, juste pour le plaisir de… perdre 10 DH! Quant à la renommée internationale du fournisseur des pièces vierges, ne serait-elle pas un peu… démonétisée? L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc