×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:752 Le 21/04/2000 | Partager

    Démocratie et défis culturels en conférence
    "Les nouveaux défis culturels de la démocratie et du développement", tel est le thème de la conférence-débat prévue jeudi 27 avril à l'Hôtel Tour Hassan Méridien à Rabat. Organisé par HEM de la même ville, le débat sera modéré par Mme Samira Sitaïl, journaliste à 2M. Il sera articulé autour de plusieurs exposés. L'allocution introductive sera prononcée par M. Ali Serhrouchni, responsable à HEM. Le premier intervenant, M. Benjamin Stora, directeur de l'Institut Maghreb-Europe, effectuera un exposé sur "la place de l'Etat et la variable multiculturelle". Il tentera d'expliquer pourquoi le débat politique sur la modernisation devrait permettre de soulever tout autant d'interrogations sur le rôle de l'Etat que de réfléchir à une démocratisation qui tienne compte de la diversité. Le directeur de l'association "Al Amana", M. Fouad Abdelmoumni, prendra ensuite la parole pour débattre du "sens de la modernité, espace privé/espace public". La question est de savoir comment des espaces, à forte connotation traditionnelle, pourraient finir par jouer le rôle de locomotives culturelles.
    Un artiste-peintre (M. Fouad Bellamine) a été invité à intervenir sur le "pari de l'art, dynamisation de la société". Il mettra en valeur l'importance de l'art, de la créativité, de l'imagination et de la réappropriation individuelle de l'imaginaire collectif. M. Mohamed Berrada, PDG de l'OCP, quant à lui, traitera de "la culture d'entreprise, nouvelle variable de développement". Il s'agit de montrer que la dynamique sociale provient de la propension des individus à prendre l'initiative, à entreprendre, à prendre des risques, à savoir gérer leur rapport au groupe, dans des structures rationnelles. Il présentera les moyens de maximiser les richesses qui motiveraient la créativité et seraient à terme profitable à tous. M. Michel Crozier, directeur de l'Institut à Paris et sociologue, interviendra enfin sur "l'assimilation culturelle de l'évolution technologique". M. Crozier s'interrogera ici sur la capacité à s'intégrer dans la nouvelle donne technologique initiée par la société en réseau. Parmi les participants figurent aussi MM. Salah El Ouadie (poète) et Mohsine Ayouch (membre du comité central de l'OADP).

    Nadia BELKHAYAT

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc