×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:660 Le 15/12/1999 | Partager

    · Les Espagnols plutôt confiants face au bug
    Selon les résultats d'un sondage rendu public vendredi 10 décembre, 18% des Espagnols pensent que le bug 2000 perturbera le fonctionnement de leur compte en banque. De même, 26% estiment que le bug 2000 créera des problèmes aux banques. La Banque d'Espagne tente de rassurer les gens. Pour elle, les établissements financiers sont en général prêts à affronter le passage au nouveau millénaire. Toutefois, poursuit-elle, quelques incidents isolés peuvent être relevés.
    Les résultats du sondage font ressortir également que 18% des personnes interrogées pensent que le bug affectera leur ordinateur personnel, 9% leur ligne de téléphone, 8,5% leurs appareils électro-ménagers et 7,5% l'ascenseur de leur immeuble. Seuls 3% de l'échantillon refuseraient de prendre l'avion dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

    · Bug: Gulf Air et Southern Aviation dans le collimateur des autorités britanniques
    Le gouvernement britannique a menacé deux compagnies aériennes étrangères, Gulf Air et Southern Aviation (Zambie) de leur interdire de survoler le territoire du Royaume-Uni par crainte du bug 2000.
    Les responsables de la sécurité des aéroports de Londres estiment que ces compagnies n'ont pas démontré qu'elles ne seraient pas affectées par le défaut informatique lors du changement de date le 1er janvier.
    Les autorités britanniques ont écrit ces derniers mois à toutes les compagnies aériennes assurant des liaisons avec le Royaume-Uni pour qu'elles vérifient toutes les possibilités de perturbations de leurs avions à cause du bug 2000.

    · Club Med suit le dossier Havas Voyages
    La cession de la branche tourisme de Havas Voyages n'est toujours pas officielle. En attendant, les dirigeants de Club Méditerranée se disent prêts à étudier tous les cas de figures dans l'éventualité d'une mise sur le marché de Havas Voyage. L'intérêt de l'opérateur touristique français pour Havas n'est pas fruit du hasard: l'agence réalise 30% des ventes du groupe de villages de vacances en France.p

    Khalid TRITKI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc