×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Eleveurs, attention à la langue bleue des ovins!

Par L'Economiste | Edition N°:1867 Le 04/10/2004 | Partager

. Le virus transmissible par les moustiques . Près de 70 foyers atteints Plus communément connue sous le nom de «Blue tongue», la fièvre catarrhale, qui s’attaque aux ovins, frappe le Maroc pour la première fois. La situation au 30 septembre 2004 montre que 67 foyers ont été recensés dans 8 provinces (Larache, Sidi Kacem, Taza, Khémisset, Kénitra, Ifrane et Khouribga). Près de 700 ovins sur un total de 17 millions sont atteints, parmi lesquels 106 ont péri des suites de l’épizootie.«A Ifrane et Khémisset, la plupart des ovins atteints de la maladie évolue vers la guérison», a souligné le Dr Hamid Benazzou, chef de division de la Santé animale au ministère de l’Agriculture. Et pour lui, la situation n’est pas alarmante pour le moment. Nous décortiquons actuellement le virus pour connaître son sérotype, sachant qu’il y en a 24 variétés». Elle n’est cependant pas contagieuse ni transmissible à l’homme, tient-il à rappeler. Cette maladie est transmise par des piqûres de moustiques qui pullulent dans les régions chaudes et humides. Ainsi, «il faut s’attendre à l’apparition d’autres nouveaux foyers dans les jours qui viennent en raison du prolongement de la saison chaude», estime Benazzou. Si la maladie a été détectée le 3 septembre, elle n’a été diagnostiquée que le 16 du même mois par les laboratoires régionaux d’analyses et de recherches vétérinaires (Fès et Casablanca) et Labopharma. Une fois l’apparition de l’épizootie confirmée, le Maroc l’a déclarée à l’Office international des épizooties (OIE) dont il est membre. De même, le ministère a pris des mesures urgentes. Une cellule de crise a été implantée au département de la Santé animale. Elle se réunit chaque jour à 18h pour analyser la situation et donner les directives. Par ailleurs, le comité national de vigilance s’est attelé à la lutte ciblée contre les insectes (locaux d’élevages, gîtes…), le déparasitage externe des animaux, la mise en quarantaine des élevages touchés, assortie de l’isolement des animaux malades. Aussi prévu, le renforcement de la surveillance sanitaire à l’intérieur du pays ainsi que l’isolement et le sérotypage du virus incriminé. La vaccination n’est pas à l’ordre du jour étant donné que le virus n’a pas encore été isolé. Sur le terrain, les vétérinaires travaillent d’arrache-pied avec les éleveurs pour éradiquer cette épizootie. Des atomiseurs ont été mis à leur disposition pour démoustiquer les zones touchées. Signalons que la fièvre catarrhale sévit actuellement dans de nombreux pays: Algérie, France, Tunisie, Portugal, Espagne, Bulgarie, Turquie, Grèce, USA, Australie, Afrique du Sud, etc. Elle se manifeste chez les ovins par différents symptômes: fièvre, boiteries, oedème et cyanose des muqueuses, amaigrissement pouvant conduire à la mort des animaux (dans les 8 à 10 jours) ou à une guérison lente. Les bovins et les caprins hébergent le virus sans toutefois développer la maladie et demeurent tout à fait comestible, rassure Benazzou.Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc