×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 186.066 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 230.556 articles (chiffres relevés le 28/5 sur google analytics)
Affaires

Doukkala-Abda/Nord-Pas-De-Calais
Les opportunités pour les deux régions

Par L'Economiste | Edition N°:1980 Le 17/03/2005 | Partager

. Une convention de partenariat ratifiée . Une importante délégation française a visité El Jadida et Safi«VOTRE région ressemble terriblement à la nôtre”, a affirmé Daniel Percheron, sénateur et président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. Il était à la tête d’une délégation en visite officielle dans la région Doukkala-Abda. Les deux présidents des régions marocaine et française ont signé une convention de coopération, dimanche 13 mars au siège de la wilaya à Safi. Les régions Nord-Pas-De-Calais et Doukkala-Abda présentent de fortes similitudes, a souligné Daniel Percheron. Les mêmes longues façades maritimes, des ressources halieutiques abondantes, des positions agricoles et industrielles importantes. En plus d’un patrimoine historique riche et diversifié. “Notre région compte 4 millions d’habitants. Et ses élus sont très heureux d’établir un contrat de coopération décentralisée avec la belle région Doukkala-Abda de 2 millions d’habitants”, ajoute-t-il. Selon lui, des structures économiques et géographiques aussi semblables ne pourraient que conforter leur partenariat. La formation est considérée comme un des aspects les plus importants par la délégation. Une visite a été effectuée dans un lycée du centre de la ville. “Nous pourrons, par exemple, organiser des filières communes dans les domaines de la mécanique ou de l’électrotechnique”, avance Percheron.En matière de tourisme, il existe une grande volonté à Doukkala-Abda de faire parler le soleil, la nature, le rivage et d’attirer des touristes pour développer ce secteur économique très prometteur, décrit Daniel Percheron. Le Nord-Pas-De-Calais, après l’industrie, est aussi tourné vers le tourisme mais de manière différente. Non pas le tourisme du soleil, mais plutôt le tourisme d’affaires. Nous allons pouvoir travailler ensemble dans ce domaine, a-t-il précisé.Des visites ont été effectuées à l’hôpital et à l’université de Safi, estimés très modernes par les membres de la délégation. “La région va vers la modernité avec un dynamisme exceptionnel et nous pourrons investir très fort dans ce développement, promet le président du Nord-Pas-De-Calais. D’abord la formation, et ensuite essayer des actions qui parlent à toute la population. Des rencontres sportives entre les 2 régions pour que la population participe à la coopération.Une équipe de lycéens de Safi vient de gagner la coupe de championnat scolaire en rugby. L’équipe nous a accueillis avec le fameux cri de guerre des “All Black” des rugbymen de Nouvelle-Zélande”, relate Daniel Percheron. Il a invité officiellement l’équipe au championnat du monde qui se déroulera entre l’Angleterre et l’Afrique du Sud dans 2 ans à Lens dans la région Nord-Pas-De-Calais. Les 2 régions envisagent aussi des coopérations dans le domaine de l’agriculture. Sont projetés des échanges entre les jeunes agriculteurs du Nord-Pas-de-Calais et de Doukkala-Abda. “Nous allons créer un système de bourse qui permettra aux jeunes agriculteurs de venir en stage chez nous. Et aux jeunes agriculteurs français de découvrir l’agriculture au Maroc, est-il annoncé.


Perspectives

Les confrontations d’idées et de technologies. En perspective, aller vers ce qu’on appelle l’agriculture bio. C’est-à-dire une sécurité alimentaire que réclament de plus en plus les consommateurs, dit Daniel Percheron. L’accord-cadre qui a été signé entre les deux régions est l’aboutissement de deux années de travail entre différentes commissions techniques françaises et marocaines, indique Mohammed Karim, président Doukkala-Abda. Ce dernier compte en plus étendre le partenariat dans les domaines de l’aménagement du territoire, la gestion des ressources naturelles et en particulier les ressources en eau. De notre correspondant,Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc