×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

CTM pâtit du low-cost aérien

Par L'Economiste | Edition N°:3380 Le 11/10/2010 | Partager

. Baisse du transport international de 9,4% au 1er semestre. Le groupe décroche l’ISO 9001 APRÈS la certification de la branche messagerie en 2003, le groupe CTM, spécialiste du transport routier de voyageurs et de messagerie, vient d’obtenir la certification ISO 9001 version 2008 pour l’ensemble de ses activités et processus. L’opérateur devient ainsi le premier transporteur routier de voyageurs marocain à décrocher ce label qualité. Pour Mohamed Bouda, PDG du groupe: «cette certification est un engagement dans un processus continu d’amélioration et de rentabilité de nos activités». A propos de la rentabilité, elle été un peu secouée durant le premier semestre de 2010. En effet, la branche transport international de voyageurs a accusé un sérieux revers. Elle a affiché durant les six premiers mois de cette année une baisse de 9,4% par rapport à la même période en 2009. L’explication réside principalement dans la concurrence acharnée des compagnies aériennes low-cost qui ont su profiter de l’open sky. Cette concurrence risque de s’accentuer davantage avec l’arrivée de nouveaux entrants. «C’est un problème pour lequel nous n’avons malheureusement pas de solutions. Mais nous allons développer davantage les autres branches comme le transport interurbain et celui du personnel», note Bouda. Cette dernière branche a été la plus performante durant le premier semestre 2010. Elle a affiché une hausse de plus de 43% par rapport à la même période en 2009. La nouvelle certification vient boucler un processus enclenché depuis plus de quatre ans. En parallèle, le transporteur a procédé à la mise à niveau de l’ensemble de sa flotte avec l’acquisition de 40 véhicules, de systèmes d’information... CTM a également procédé à la refonte générale de la maintenance (celle-ci coûte près de 23 millions de DH, pièces de rechange incluses), de la formation des ressources humaines et du système de management. Selon le management du groupe, ce nouveau système de qualité basé sur la centralisation des réclamations des clients permet de remonter les informations à la direction. Celle-ci procède par la suite à l’évaluation des anomalies et agit en conséquence. Pour assurer un bon service, le groupe a initié des formations pour ses agents d’exploitation notamment ceux en charge de l’accueil. Par ailleurs, CTM a renforcé ses points de vente qui passent ainsi de 80 en 2005 à 350 aujourd’hui. Le groupe s’appuie à cet effet sur le réseau Espace Service, Hanouty et E- Floussy… Ces points de vente sont totalement informatisés avec une connexion en temps réel. S’y ajoute un système de traçabilité des bagages. Pour les éventuels incidents (pannes, accidents...) à l’international, le groupe a conclu des partenariats avec le réseau du constructeur Volvo. Il a également des partenariats en Espagne et en France avec des transporteurs pour assurer la continuité du voyage en cas de sinistre ou de panne des véhicules, une sorte de code-share.J. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc