×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Corée du Sud: Fortes dépenses pour soutenir la conjoncture

Par L'Economiste | Edition N°:1929 Le 31/12/2004 | Partager

. 95,9 milliards de dollars à débourser dès 2005. Objectif: une croissance de 5% à atteindre La Corée du Sud va accroître de manière très importante ses dépenses publiques au début de l’année prochaine pour relancer une économie embourbée et sans perspective de reprise à court terme. Le gouvernement va dépenser 100.000 milliards de wons (95,9 milliards de dollars), soit 60% de son budget total pour 2005, durant le premier semestre, selon le ministre de l’Economie et des Finances. Le plan est basé sur un scénario de ralentissement de la consommation des ménages et des investissements des entreprises l’année prochaine, selon Lee Seung-Woo, directeur du service de planification du ministère. En 2005, le gouvernement souhaite atteindre une croissance économique de 5% et un taux d’inflation de 3%, selon lui. L’objectif de croissance est plus ambitieux que la prévision de 4% de la Banque centrale, la Bank of Korea. L’économie devrait croître de 4,7% en 2004, grâce aux exportations, qui s’attend cependant à ce qu’elles faiblissent l’an prochain. Lee Seung-Woo a déclaré que l’excédent commercial devrait se réduire à 20 milliards de dollars en 2005, contre 28 cette année. Les données rendues publiques confirment le besoin de mesures, et montrent un important creux dans la consommation intérieure. La production industrielle a progressé de 10% sur un an en novembre, aidée par une brusque montée des exportations d’automobiles et de semi-conducteurs, selon le bureau national des statistiques. Toutefois, la consommation des ménages a reculé de 1,3%, pour le cinquième mois consécutif, et les ventes au détail ont dégringolé de 3% en novembre, contre 1,6% en octobre. En novembre, l’indice des principaux indicateurs, qui mesure les perspectives de l’économie pour les six prochains mois, a reculé de 0,3% par rapport à octobre, bouchant un peu plus l’horizon.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc