×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Coca-Cola associée aux Brasseries pour un joint-venture

    Par L'Economiste | Edition N°:810 Le 14/07/2000 | Partager

    •MM.M'Fadel Lahlou, président des Brasseries et Brahim Laroui, de Coca-Cola, ont paraphé un accord pour la création d'un joint-ventureC'EST signé Le groupe Coca-Cola et les Brasseries du Maroc ont officiellement paraphé. jeudi 13 juillet, l'accord de partenariat pour la création de la SCBG (Société Centrale des Boissons Gazeuses), une unité qui se chargera de l'embouteillage de soft-drinks Les deux partenaires officialisent ainsi une réorganisation qui se préparait depuis longtemps.Le capital de ce joint-venture sera détenu a hauteur de 61,7% par les Brasseries du Maroc, le reste appartenant à Coca-Cola, probablement par le biais de Coca-Cola Holding Mena, la filiale qui gère les investissements dans les unités d'embouteillage.C'est M Hamid Bouidar, ex-directeur général des Brasseries du Maroc, qui prend en main les rênes de la nouvelle entité. Celle-ci restera bien entendu sous le contrôle des Brasseries, dont M M'Fadel Lahlou, ancien président de la SNI et nouveau membre du comité de direction de l'ONA, garde la présidence.Au terme de l'accord passe hier, chacun des deux partenaires apportera à la nouvelle entité ses unités d'embouteillage Brasse-nés du Maroc contribuera donc naturellement avec ses concessions de Rabat et de Salé, tandis que Coca-Cola apportera en dot ses deux embouteilleurs marocains (les compagnies des Boissons Gazeuses du Sud à Marra-kech et du Nord à Fès), rachetés en juillet 1999 à plus de 90 millions de Dollars à la famille Be-nabdellah.Dans un premier temps, la nouvelle entité reprendra les activités d'embouteillage des unités détenues par le groupe «Mais il est encore trop tôt pour parler d'embouteilleur unique«, est-il précisé auprès des Brasseries du Maroc Pour l'heure, deux autres unités d'embouteillage restent indépendantes de cette structure Atlas Bottling Company avec deux usines à Tanger et Oujda et la société des Boissons Gazeuses du Souss (Agadir).Mais en coulisses, des rumeurs persistantes parlent de négociations pour la reprise de ces entités par le nouveau Joint-venture, qui pourra briguer alors le titre d'embouteilleur unique.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc