×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Chaouia-Ourdigha/Grand Casablanca
La méga-région, un autre projet avorté

Par L'Economiste | Edition N°:3380 Le 11/10/2010 | Partager

. Lancement en 2005, zéro concrétisation . La concurrence l’emporte sur la complémentaritéLa méga-région. Une alliance du Grand Casablanca à la Chaouia-Ourdigha, un projet très ambitieux. L’idée est née en 2005. Une grande rencontre a réuni les responsables des deux régions à la wilaya de la métropole, qui était sous la présidence de M’Hamed Dryef. Le wali avait alors déclaré: «nous avons besoin l’un de l’autre. Nous sommes amenés tous les jours à coopérer pour gérer des dossiers communs ». Une convention a été signée, liant les deux régions. Cinq ans plus tard, rien. La méga-région est un flop. L’idée d’une alliance stratégique entre ces régions limitrophes était pourtant un choix délibéré de l’ensemble des wilayas, des régions et des centres régionaux d’investissement (CRI). Afin de baliser la voie, une étude a été justement menée sous l’égide de l’Usaid et des CRI de Casablanca et Settat. Elle démontre l’importance qu’il y a à fédérer les potentialités des uns et des autres. Pour preuve, « Casablanca occupe la 75e place sur le plan mondial, l’union des deux régions leur permettrait de faire un sursaut spectaculaire. Elles se hisseront à la 42e place et occuperont le second rang au monde arabe après le Caire », avait affirmé, Jelloul Samssem l’ex-directeur du CRI de Chaoui-Ourdigha, actuellement directeur du CRI de Tanger. Entre les bonnes intentions et la concrétisation, il y a un grand gap. Les parties ont convenu, débordant d’enthousiasme, d’une coopération inconditionnelle. L’échange des informations était considéré comme étant la clef du succès. Et c’était le premier chantier à ouvrir. En 2005, les responsables des deux régions étaient alors partants pour la constitution d’un réseau opérationnel de collecte de données. Aujourd’hui, personne ne veut prendre aucune autre initiative, ni se lancer dans des chantiers d’unification et d’alliance. Tout le monde attend le nouveau découpage régional qu’apportera le projet de la Régionalisation élargie. Un découpage qui s’oriente vers la réduction, selon les espérances des partis politiques, du nombre des régions qui sont actuellement au nombre de seize. A coup sûr, il y aura une recomposition territoriale.


Observatoire

Pour pallier au manque de données sectorielles, le Grand Casablanca a voté la mise en place de «l’Observatoire économique régional». La région a même affecté un budget de 2 millions de DH et en a désigné les membres, en l’occurrence la wilaya, le CRI, la ville, l’Agence urbaine, la CGEM, le Centre régional du tourisme, la délégation du commerce et d’industrie, l’Iscae, la BMCE, etc. Le 19 février 2009, retournement de situation: la même majorité a annulé la dotation financière allouée à l’Observatoire. La Région l’a versée à une autre rubrique, notamment à l’Autorité organisatrice des déplacements, coupant l’herbe sous le pied de l’Observatoire, dont les missions étaient d’informer sur les structures et l’évolution de l’économie casablancaise, de publier des études par voie de presse et de fournir une aide à la décision aux investisseurs et aux décideurs. Mohamed Chafik Benkirane, président du Conseil régional affirme, à l’occasion de l’annulation des crédits de l’Observatoire, que «c’était juste pour dépanner un autre secteur en besoin de financement». Il promet de programmer une dotation nouvelle dans les budgets ultérieurs. Valeur d’aujourd’hui, rien n’a été fait. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc