×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Dossiers

CGEM: Des présidentielles pas comme les autres

Par L'Economiste | Edition N°:1537 Le 11/06/2003 | Partager

. La Confédération élit son président selon les nouveaux statuts. L'audit stratégique sera la feuille de route du gagnantLa CGEM élira son président le 20 juin lors de l'assemblée générale ordinaire. Hassan Chami, Adnan Debbagh et Mourad Belmâachi, concurrents pour la seconde fois consécutive afin de briguer la présidence de la Confédération.A quelques jours du vote décisif, les trois candidats se consacrent aux réunions discrètes mais nécessaires pour la collecte du soutien. Chacun fait sa tournée des électeurs, expose son programme, sa vision… Côté promesses, cette fois le champ est limité par l'audit stratégique qui a cerné les impératifs de la Confédération à l'horizon 2007 (www.leconomiste.com). D'ailleurs, l'analyse de cet audit est omniprésente dans le programme des trois candidats. Il constituera probablement, du moins en partie, une feuille de route pour le futur président de la CGEM. Côté voix, l'essentiel de l'effort sera consacré à convaincre les grands électeurs, ceux qui peuvent faire pencher la balance parce qu'ils disposent d'un nombre de voix conséquent ou d'une «autorité morale certaine« dans la Confédération. A ce niveau, les élections du 20 juin seront différentes des autres car le calcul électoral a changé. Hassan Chami est le dernier président à avoir été élu selon l'ancien système «qui consacrait l'omniprésence des grands groupes industriels dans la détermination des choix de la base«, avance un spécialiste du monde patronal. En effet, en juin 2001, lors d'une assemblée générale extraordinaire, la CGEM avait entériné un aménagement statutaire qui consacrait, entre autres, la règle d'une entreprise égale une voix. Dans le même moment, les fédérations sectorielles et les Associations professionnelles ont vu leur autorité renforcée. Suivant leurs ambitions régionales ou nationales, ces représentations disposent désormais d'un nombre de voix qui peut aller de 5 à 20. Ainsi, depuis juin 2001, les fédérations sectorielles et les associations professionnelles concentrent 51% des voix potentielles à la CGEM. Elles disposent de 1.422 sièges sur un total de 3.108. La balance a penché mais ce n'est pas pour autant que l'autorité des grands groupes industriels a baissé. En effet, il faut savoir que des holdings, comme l'ONA, Finance.com, Akwa Group, ont dans leurs filets une dizaine d'entreprises chacun, soit autant de voix directes non négligeables. De plus, ils disposent d'une autorité morale certaine dans leurs secteurs d'activité parce qu'ils sont rodés au militantisme patronal. Adil HMAITY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc