×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Casablanca
    Aux SAP la Chambre des pêches maritimes

    Par L'Economiste | Edition N°:3080 Le 03/08/2009 | Partager

    . Le PAM en tête des Chambres d’agriculture et du Commerce. Médiocres scores du PJD Le PAM confirme sa force. Après les communales, il vient de triompher dans les élections au titre des chambres professionnelles qui ont connu une participation de près de 29% au niveau du Grand Casablanca. Le parti du tracteur a remporté 31 sièges, toutes catégories de chambres confondues. Ce qui représente un peu plus de 20%. Ce sont les SAP (sans appartenance politique) qui sont classés deuxième avec 27 sièges (17,65%). L’UC et le RNI sont ex aequo avec 21 sièges, soit près de 14%. Ces partis sont talonnés par le PI et l’USFP avec respectivement 17 et 16 sièges (11% et 10%). Le PJD est classé neuvième avec juste 9 sièges, soit à peine 6%. Le MP (5), le PAD (2), le FFD (2), PCS (1), PADS-CNI-PSU (1) sont en bas de l’échelle. Plus précisément, le PAM a eu le dernier mot dans deux types de chambres: l’Agriculture avec 3 sièges (42%) sur 7, le Commerce, l’Industrie et les services avec 19 sièges (20%) sur 83. Il faut signaler que le taux de participation est estimé à 55% pour la Chambre d’agriculture et de 22% pour la CCIS (Chambre du commerce, d’industrie et des services). Par contre, c’est le RNI qui vient en tête de la Chambre d’artisanat avec 10 sièges sur 35 (28,58%). Et c’est le PAM qui se classe en deuxième position avec 8 sièges (22,8%). Le PI (5 sièges), l’UC (4 sièges), le PJD (3 sièges), l’USFP (2 sièges) et les SAP (2 sièges) les talonnent. Le MP n’a pu glaner qu’un seul siège. Reste à dire que seuls 32% des professionnels de l’artisanat ont participé aux élections de leurs représentants dans cette chambre à Casablanca. Pendant que le PAM trône à la tête des chambres professionnelles de l’agriculture et du CCIS et que le RNI s’adjuge celle de l’artisanat, aucun parti politique n’a pu avoir une mainmise sur la Chambre des pêches maritimes. Ce sont les SAP qui dominent la représentation dans ce secteur. Avec un fort taux de participation (près de 78%), les SAP ont envahi cette institution avec 82% soit 14 sièges sur 17. C’est la province de Nouaceur qui a mis le PAM à la tête de la Chambre d’agriculture. Le parti a remporté les deux sièges qui reviennent à Nouaceur. Le troisième siège, le PAM l’a eu à Médiouna. Par contre, à Mohammedia, le parti est sorti bredouille. Toutefois, Mohammedia a donné au parti le tiers des sièges qu’il a remporté dans la Chambre du commerce, d’industrie et des services, soit 6 sièges. A la circonscription d’Aïn Chock, le parti du tracteur a eu 3 sièges. Il s’est offert deux sièges à Moulay Rachid, Hay Hassani, Anfa et Médiouna. Un seul siège lui échoit à Nouaceur et aussi à El Fida-Mers Sultan. Et c’est zéro siège dans les circonscriptions d’Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi et Ben M’Sick. Par province ou préfecture, c’est Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi qui a donné le plus de sièges (3) au RNI. Le RNI n’a pu cependant avoir aucun siège dans trois circonscriptions en l’occurrence Hay Hassani, Sidi Bernoussi et Mohammedia. A Hay Hassani, par contre, le PAM a remporté 2 sièges et 1 siège respectivement à Bernoussi et Mohammedia. Les circonscriptions où la récolte du PAM a été nulle c’est à Aïn Sebaâ-Hay Mohmmadi et à Moulay Rachid. Pour le PJD, hormis Anfa, El Fida-Mers Sultan et Moulay Rachid où le parti a gagné un siège dans chacune de ces circonscriptions, le parti de la lampe n’a pratiquement pas de siège dans les 6 circonscriptions restantes.


    Répartition

    Une précision pour la Chambre des pêches maritimes: le PAM n’a qu’un seul siège au niveau de la métropole. Et ce grâce à la pêche artisanale. L’autre coalition qui est PADS-CNI-PSU a eu aussi un seul siège grâce également à la pêche artisanale. L’USFP s’arroge aussi un seul siège par le biais du collège de la pêche côtière. Le reste, à savoir 14 sièges, ce sont les SAP qui l’ont remporté, dont les 9 sièges qui échoient à la pêche en haute mer. Ali JAFRY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc