×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2854 Le 05/09/2008 | Partager

. Fiat a des discussions avec des partenaires chinois Le groupe automobile italien Fiat a entamé des discussions avec d’éventuels partenaires chinois et réfléchit à d’autres partenariats en Inde, pays dans lequel il est déjà lié avec le groupe Tata, a indiqué jeudi 4 septembre son administrateur délégué, Sergio Marchionne. Fiat discute «avec un certain nombre» de partenaires potentiels en Chine, a déclaré Marchionne, répondant à la presse italienne en marge d’un évènement automobile à New Delhi, en Inde. Le groupe italien serait en pourparlers avec Guangzhou Automobile Industry Group, selon le magazine spécialisé Automotive News. Fiat est déjà lié en Chine avec Chery Automobiles et sa filiale camions Iveco y est aussi établie à travers une coentreprise avec le shanghaïen SAIC Motor et avec Chongqing Heavy Vehicle Group.Un renforcement de sa présence en Chine permettrait au groupe de Turin, confronté à une stagnation du marché en Europe, d’accroître ses ventes dans une zone en forte croissance. . Bayer veut profiter du boom agricoleLe groupe de chimie et de pharmacie Bayer a annoncé jeudi 4 septembre qu’il voulait investir 3,4 milliards d’euros d’ici 2012 pour développer ses produits phytosanitaires et profiter du boom des marchés agricoles mondiaux. Dans les 4 ans qui viennent, Bayer, via sa filiale spécialisée Bayer CropScience, veut également mettre sur le marché 10 nouveaux produits qui ont un potentiel de chiffre d’affaires maximum de plus d’un milliard d’euros au total, selon un communiqué. Surfant sur la vague des marchés agricoles, en Amérique du Sud notamment, Bayer devrait même réaliser dès 2009 son objectif de chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros avec les substances introduites en 2000, soit deux ans avant le terme qu’il s’était fixé, a précisé le groupe à l’occasion de la présentation des résultats de sa division. Rien que sur le premier semestre 2008, CropScience a ainsi vu son chiffre d’affaires bondir de 19% à 3,78 milliards, et ce grâce à des hausses de prix et à «la forte demande en produits phytosanitaires et en solutions pour les semences». . Zurich et Londres, métropoles les plus attractives Zurich et Londres figurent en tête des métropoles les plus attractives d’Europe de l’Ouest, Rome étant la lanterne rouge notamment en raison de sa fiscalité défavorable, selon une étude de l’institut conjoncturel de Bâle Bak Basel Economics, publiée jeudi 4 septembre. La capitale économique de la Suisse se classe numéro un de l’«indice de l’attractivité» grâce à son faible taux d’imposition pour les salariés et les sociétés, précise l’étude, qui a passé au crible 192 régions d’Europe de l’Ouest. Dans aucune des régions analysées, le taux d’imposition effectif n’est aussi faible pour les employés qu’à Zurich. . Le ralentissement conjoncturel s’aggraveLe commissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia, a estimé que la morosité conjoncturelle s’aggravait dans le zone euro. Il a néanmoins qualifié d’«exagérées» les craintes d’une récession et s’est montré optimiste pour l’Allemagne. Les risques sont, selon lui, plutôt du côté de l’inflation en hausse. Pour la première fois depuis la création de la zone euro, son produit intérieur brut (PIB) s’est contracté de 0,2% au 2e trimestre comparé au premier, selon une 2e estimation mercredi de l’office européen des statistiques Eurostat. On parlera de récession seulement si cette baisse se poursuit sur deux trimestres consécutifs. . SMS à l’étranger: Le projet finaliséLa commissaire européenne, Viviane Reding, a finalisé son nouveau projet pour réduire les coûts d’utilisation des téléphones portables à l’étranger, qui limitera les prix des SMS et de l’internet mobile et précisera le calcul de la durée des appels, selon une source européenne. La commissaire chargée des Télécoms a soumis son projet de texte cette semaine aux autres commissaires européens, avant une adoption formelle par la Commission prévue pour la dernière semaine de septembre ou la première semaine d’octobre. Ces propositions doivent ensuite être soumises aux Etats membres et aux députés européens.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc