×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse : Sursaut

Par L'Economiste | Edition N°:1175 Le 31/12/2001 | Partager

. Plus forte hausse, Diac Salaf avec 6%. Plus forte baisse, Longométal 5,99% Un air de fin d'année plane déjà sur la place de Casablanca. L'IGB a réalisé un saut remarquable vendredi, s'appréciant de (1,27%) 616,23 points. La contre-performance annuelle est du coup passée sous la barre des 7% à -6,41%. A l'origine de ce sursaut, le chiffre d'affaires enregistré sur les deux marchés confondus 475 millions de DH dont 63% a été drainé par le marché central très calme jusqu'à la dernière séance de la semaine. C'est l'ONA qui s'est taillé la part du lion avec 55% transactions.Trois opérations ont eu lieu sur le marché de blocs: 1.000 Centrale Laitière à 2.170 DH l'action; 38.200 BMCE à 450 DH l'unité et enfin 2.000 titres Oulmès à 1.163,52 DH. Les plus fortes hausses de la journée ont été enregistrées par Diac Salaf (6%), Fertima (5,99%) et Crédor (5,99%). Du côté des baisses, Longométal a essuyé un sérieux revers clôturant à -5,99%. La tendance enregistrée la semaine précédente était évidemment haussière, l'approche de la clôture des résultats aidant l'IGB s'est bien comporté tout au long de la semaine, le marché ayant été très animé. Comme annoncé auparavant dans nos colonnes, la BVC procédera dès demain au lancement de 2 nouveaux indices le 2 janvier 2002: Masi et Madex. Le Masi est un indice de capitalisation qui intègre toutes les valeurs de type actions cotées à la BVC. Alors que le Madex est celui qui comprend toutes les valeurs cotées en continu. Ce dernier sera mis à jour chaque semestre pour s'adapter aux évolutions des critères de liquidités des valeurs qui le composent.


Les places financières internationales optimistes pour 2002

. Wall Street optimisteLa bourse américaine clôture l'année dans la sérénité. Le Dow jones industrial average (DJIA) a en effet clôturé la séance de vendredi en hausse de 1,01%. Il a gagné plus de 23% depuis le 21 septembre. Les raisons de cet optimisme: les derniers bons chiffres de l'économie et les perspectives d'une reprise au milieu de l'année 2002. Bon comportement aussi pour le Nasdaq qui a gagné dans la semaine 2,13% et 40% depuis le 21 septembre.Le Sandard & Poor's 500, le meilleur représentant de la tendance générale de la Bourse américaine a lui gagné 1,41% depuis lundi et 20% depuis le 21 septembre.. Paris limite les dégâts La dernière séance de l'année est marquée par une reprise continue du CAC 40 qui clôture à 4.624,58 points (+0,73%). L'indice aura perdu en 2001 près de 22% tandis que le Nouveau marché qui côte les start- ups, plongeait de 62,7% à 1.082,91 points. Il s'agit de la plus mauvaise performance de la décennie et pour 2002, les scénarios restent incertains.. Londres marque une poseLa séance du dernier vendredi de l'année aura été calme. Le Footsie, l'indice des 100 principales valeurs, clôturait à 5.242,4 points (+0,56%). En légère baisse à l'ouverture, la bourse de Londres s'est rapidement redressée grâce aux pétrolières, aux technologiques aux bancaires.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc