×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Décharge contrôlée: Fès lance la première concession au privé

Par L'Economiste | Edition N°:1175 Le 31/12/2001 | Partager

De notre correspondante, Mouna KHAMLICHI. C'est la ville de Fès qui entame l'expérience avec des Américains. La signature de la convention a eu lieu vendredi dernier en présence du wali de la ville. Le projet nécessitera un investissement de plus de 100 millions de DHLa décharge publique de Fès disparaîtra dans quelques mois. Une nouvelle décharge contrôlée située sur la route de Sidi Hrazem traitera tous les déchets solides de la ville (cf. www.leconomiste.com). Elle sera gérée par le privé. En effet, vendredi dernier, la Communauté Urbaine de Fès et le groupement américano-marocain (Edgeboro-Ecomed) ont signé le contrat final de la convention pour la gestion déléguée de la future décharge des déchets solides. C'est une première expérience pour la ville mais aussi pour le Maroc. Comme n'a cessé de le souligner le wali de la région Fès-Boulemane, Houcine Tijani, en ajoutant: “Le fait qu'une société américaine réalise un tel investissement au Maroc en ce moment témoigne de la confiance que les Etats-Unis accordent à notre pays”.A noter que la convention prévoit la réalisation, l'équipement et l'exploitation de la décharge contrôlée pour une durée de dix ans. Des engins d'exploitation, un pont de bascule, du matériel roulant... devront être mobilisés pour le projet. Environ 900 tonnes par jour de déchets de toute origine y seront traitées. Pendant la durée du contrat, la décharge aura une capacité de stockage de 3,5 millions de tonnes. “Mais elle est suffisamment grande pour accueillir plus de 10 millions de tonnes”, explique Ahmed Hamidi, directeur de la société marocaine Ecomed. Les déchets admis seront acheminés vers des casiers d'enfouissement dotés de système de collecte de lixiviat (liquide résultant du traitement des ordures par lixiviation) pour la protection des eaux souterraines. La décharge est également munie d'un système de contrôle du ruissellement des eaux de surface ainsi que d'un système de couverture. Plus de 100 millions de DH seront investis pour la concrétisation de ce projet-pilote, indique Hamidi. De son côté, la CUF versera 12% de son budget annuel au concessionnaire, confie Filali Baba, président de la CUF. Dans moins de 4 mois démarreront les travaux d'aménagement de la décharge. Entre-temps, la réhabilitation de l'ancienne décharge sera prise en charge par le concessionnaire. En perspective d'avenir, le groupement américano-marocain ne compte pas en rester là. Après Fès, la société Edgeboro-Ecomed étendra son expérience à d'autres sites du Royaume.


Marrakech aussi

La Communauté Urbaine de Marrakech prépare aussi un projet de concession d'une décharge contrôlée au privé. Un appel d'offres devra être lancé incessamment pour sélectionner l'opérateur privé partenaire dans l'opération. Le site a été déjà choisi sur la route de Safi dans une zone dénommé Jbilate. Il s'étendra sur 30 hectares. Le contrat de concession est prévu sur une quinzaine d'années et devra être signé dans 6 mois. S. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc