×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Bonnes pratiques et gouvernance des systèmes d'information
Par Taïeb DEBBAGH*

Par L'Economiste | Edition N°:1738 Le 01/04/2004 | Partager

Choisir le terme «gouvernance» n'est pas le fruit du hasard, tant le terme a en effet une histoire chargée. Utilisé en ancien français au XIIIe siècle comme équivalent de «gouvernement» (l'art et la manière de gouverner), il passe en anglais (governance) au siècle suivant avec la même signification. Certains termes s'introduisent insidieusement dans le lexique sans que nul n'y prête attention et sans qu'on les ait définis préalablement. C'est seulement lorsqu'ils se sont en quelque sorte fondus dans le décor qu'ils se révèlent pour ce qu'ils étaient depuis le départ: non pas de simples mots, mais des éléments structurants.S'agissant de la gouvernance d'entreprise, le Rapport Bouton (septembre 2002) précise que “l'évolution des comportements individuels et collectifs dans le cadre des “meilleures pratiques” est la plus sûre garantie de l'amélioration de la gouvernance des entreprises, dès lors que ces pratiques s'appuient sur les principes fondamentaux que sont la responsabilité personnelle, la transparence et l'intégrité dans l'action, principes qui constituent les exigences permanentes s'imposant à l'ensemble des acteurs de la vie économique”.. Premiers leviers d'accroissement de la valeurDepuis des années, la part des services dans la production ne cesse de croître. La valeur ajoutée des entreprises industrielles elle-même comprend une part de plus en plus élevée obtenue grâce aux services, quel que soit le secteur considéré. Parmi eux, les «services d'information» sont ceux qui croissent le plus vite: les entreprises ont pris conscience des gisements de valeur que constituent les informations qu'elles détiennent sur les clients, les marchés, les process, les technologies. L'économie de l'information et la maîtrise des technologies sont devenus les premiers leviers d'accroissement de la valeur.La gouvernance des systèmes d'information est définie comme étant un ensemble de processus permettant de diriger et contrôler l'entreprise pour qu'elle atteigne ses objectifs en générant de la valeur. Elle consiste également à trouver le bon équilibre entre les risques et les avantages apportés par les technologies de l'information.Pour soutenir une bonne gouvernance des systèmes d'information, «IT Governance Institute» concentre ses travaux sur les 5 principales problématiques suivantes:- L'alignement stratégique (IT Strategic Alignment)- La création de valeur (IT Value Delivery)- La gestion du risque (Risk Management)- La mesure de performance (Performance Measurement)- La gestion des ressources (IT Resource Management).La gouvernance des systèmes d'information fournit la structure qui relie les processus, les ressources et l'information à la stratégie et aux objectifs de l'entreprise. Elle est déterminante pour le succès de la gouvernance d'entreprise, car elle favorise l'efficacité, l'efficience et la mesure des processus de l'entreprise.La gestion efficace de l'information est d'une importance capitale pour le succès et la survie d'une entreprise. Dans le cadre de l'ouverture des marchés et de leur rapprochement grâce aux technologies de l'information, cette importance primordiale a pour origine:- La dépendance croissante des organisations de leurs systèmes d'information;- La vulnérabilité croissante et le large spectre de menaces qui pèsent sur le patrimoine informationnel des entreprises;- Les coûts des investissements liés à l'acquisition et à l'exploitation de ces systèmes;- Le potentiel qu'offrent les technologies pour la transformation des entreprises et la création de nouvelles opportunités.Dans un marché très compétitif et aux évolutions rapides, les gestionnaires ont des attentes plus fortes envers les fonctions fournies par les systèmes d'information. Ainsi, le management exige une qualité, une utilité et une ergonomie accrues; des délais de livraison raccourcis; des niveaux de service continuellement améliorés -tout en exigeant que ceci soit accompli au moindre coût. La bonne gouvernance des systèmes d'information incite le management à optimiser l'utilisation des ressources disponibles: données, systèmes d'application, technologies, infrastructures et personnels. Pour s'acquitter de ces responsabilités, de même que pour atteindre ses objectifs, le management doit comprendre le statut de ses propres systèmes informatiques et décider de la sécurité et des contrôles nécessaires. Des référentiels permettent aux dirigeants de faire le lien entre le respect des exigences de contrôle, les problèmes techniques, les risques de gestion et de communiquer ce niveau de contrôle aux tiers concernés.Plus particulièrement COBIT fournit des modèles de maturité adaptés aux contrôles des processus informatiques, de façon à ce que le management puisse mesurer la distance qui sépare l'entreprise de ses concurrents les mieux placés, des standards internationaux, et des objectifs qu'elle se fixe.Ces référentiels permettent également le développement d'une politique claire et la mise en oeuvre de bonnes pratiques pour la maîtrise des système d'information dans différents types d'organisations (entreprises, banques, assurances, administration...) à travers le monde, indépendamment des aspects culturels et technologiques.


Référentiel

COBIT (Control OBjectives for Information and related Technology-IT Governance Institute) est un des principaux référentiels intégrant les bonnes pratiques qui visent à planifier et organiser, acquérir et mettre en place, distribuer et supporter, et surveiller les performances des technologies et des systèmes d'information pour s'assurer que les informations obtenues servent les objectifs de l'entreprise.(*) Directeur génèral du cabinet Consilium.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc