×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Autoroute Casablanca-Rabat: : 40 millions de DH de recettes en huit mois

Par L'Economiste | Edition N°:10 Le 02/01/1992 | Partager

Entre Avril et Novembre 1991, les recettes ont été de l'ordre de 40 millions de DH, ce qui représente le passage d'environ 3,8 millions de véhicules. L'instauration du péage, le 4 avril dernier, a donc été fructueuse.


EN moyenne, le trafic a été de 16.000 véhicules par jour. La ventilation du trafic est de 90% environ pour la 1ère catégorie (10 DH le passage pour les voitures) et de 21% pour la 2ème catégorie (15 DH le passage pour les camions).
La ventilation par mode de paiement est de 92,5% pour les espèces, 3,5% pour les cartes d'abonnement et d'environ 4% pour les tickets Administration(1).
Les recettes du péage sont destinées à assurer la pérénité et la sécurité de la circulation, garantir une assistance efficace et rapide des usagers, assurer la maintenance de l'autoroute existante et lancer le financement de l'axe autoroutier Rabat-Larache.
L'autoroute Rabat-Larache disposera de 2 péages en système ouvert, l'un près de Kenitra et l'autre près de Moulay Bouselham. Les travaux seront financés grâce à 4 sources de financement: le capital de la société, l'Excédent Brut d'Exploitation de l'autoroute Casablanca-Rabat, des prêts des fonds arabes et des crédits fournisseurs des entreprises adjudicatrices.
Pour l'exploitation de l'autoroute Casablanca-Rabat, ADM a créé une entité à cet effet dont la dénomination est District et dont le siège se trouve à Bouznika.

District est subdivisée en deux services: le service péage, chargé de la gestion du péage, et le service entretien et viabilité de l'autoroute.
Au niveau de l'entretien de chaussée, ADM a entamé début Octobre 1991, un programme d'entretien de 26 km. La fin des travaux étant prévue pour la fin Janvier.
Par ailleurs, une campagne d'entretien des plantations de l'autoroute et de désherbage des accotements a été entreprise en Juin 1991. Les travaux de désherbage exécutés ont concerné environ 35 km d'autoroute en sections discontinues.

Adil LAZRAK

(1) Les tickets Administration sont un moyen de paiement conçu pour les véhicules de l'Etat. Ce mode de paiement tient compte des spécificités de gestion du véhicule de l'Etat. Ces tickets sont imprimés par Dar Essika. Ils sont commercialisés par l'Office National des Transports qui les achète auprès d'ADM et effectue leur distribution dans les administrations

Les prestations de sécurité et d'assistance

En matière de sécurité sur l'autoroute, la tâche essentielle d'ADM (Autoroute du Maroc) est de garantir aux usagers une autoroute viable, c'est-à-dire garantissant des conditions de sécurité dans la circulation, un confort et des commodités.
Concrètement, ADM a mis sur place deux véhicules tournant 24 heures sur 24 sur l'autoroute. Ces véhicules dotés de poste radio émetteur-recepteur et de matériel de signalisation ont pour rôle de renseigner District d'une façon permanente et en temps réel sur tout obstacle ou incident risquant d'entraver la circulation sur l'autoroute. Leur deuxième tâche consiste à faire le premier balisage.
Ces véhicules de sécurité, dont la fréquence de passage pour un même point est de 30 mn, dialoguent par radio en permanence avec un P.C, qui, en cas d'accident, déclenche les interventions nécessaires et avise les principaux intervenants.
Depuis Novembre 1991, ADM a opté pour assurer elle-même la signalisation des travaux des tiers sur l'autoroute, sauf lorsque les entreprises peuvent assurer convenablement cette signalisation. Cette prestation de service est facturée à l'intervenant tiers. La sécurité de la circulation sur l'autoroute étant la responsabilité directe d'ADM, il est prévu qu'à terme, elle assure elle-même la signalisation de tous les travaux sur l'autoroute sans exception.

La sécurité des usagers est constamment menacée par la détérioration de la clôture par les riverains qui accèdent à l'autoroute pour vendre des produits sur les accotements. Ce genre de pratique est très dangereux car il peut être la cause d'accidents. Malheureusement, bien qu'adop-té, le texte de loi sur l'autoroute n'est pas encore entré en vigueur. Ce texte précise bien qu'il est interdit de s'arrêter sur l'autoroute, et de traverser l'autoroute.
Un autre volet important d'ADM consiste à assister les usagers.
Au niveau de l'assistance médicale, une convention, passée avec la direction des urgences et secours (DUS, basée à Rabat), a permis d'affecter à l'autoroute, 24 heures sur 24, une ambulance équipée, un infirmier et un chauffeur. Cette assistance n'a été effective qu'à partir du 1er Juin 1991. Si l'ambulance est déjà prise, il est prévu par convention le démarrage d'une ambulance à partir de la localité la plus proche de l'incident.
Au niveau du dépannage et du remorquage, ADM a entrepris depuis Avril 1991 des actions visant la mise en place d'une organisation permettant aux usagers de recevoir une assistance permanente efficace et rapide en cas de panne ou d'accident. Une concertation très étroite avec les dépanneurs intervenant sur l'autoroute a permis d'arrêter les grandes lignes de cette organisation.
Les modalités d'intervention des dépanneurs et la nature des prestations qu'ils sont tenus d'assurer aux usagers sont définies par un cahier des charges qui fixe les obligations comme les droits des dépanneurs.

Seuls pourront intervenir sur l'autoroute les dépanneurs agréés par ADM. L'autoroute Casablanca-Rabat est subdivisée en trois secteurs d'intervention. L'objectif étant de réduire à leur niveau le plus bas les délais d'intervention. Les dépanneurs seront agréés selon leur résidence et leur capacité pour un ou plusieurs secteurs.
ADM a mis en place la logistique nécessaire (véhicule de sécurité, réseau radio) pour assurer 24h sur 24 la centralisation et la diffussion des informations concernant les pannes et les accidents.
Tout ceci est fait en collaboration avec les services de la Gendarmerie Royale. Les tarifs des interventions et des différentes prestations que les dépanneurs sont appelés à assurer aux usagers sont arrêtés par contrat entre ADM et les dépanneurs agréés. Lors de la réunion tenue le 20/11/91 avec les dépanneurs, les tarifs d'intervention ont été arrêtés comme suit: 180 DH pour les véhicules dont le PCT est inférieur à 5 T. et 240 DH pour les véhicules dont le PCT est supérieur à 5 T. Entre 22H et 6H, ces prix sont majorés du tiers.
L'intervention du dépanneur comprend soit la réparation sur place du véhicule si cela nécessite moins de 30 minutes, soit le remorquage du véhicule jusqu'à la plus proche localité. Pour les poids lourds, l'intervention du dépanneur ne peut concerner que le remorquage du véhicule.

Adil LAZRAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc