×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Aït Bougmaz se lance dans le tourisme rural

Par L'Economiste | Edition N°:2650 Le 13/11/2007 | Partager

. Une enveloppe de 1, 4 million de DH allouée à des microprojets. Des formations aux techniques touristiques au programmeLe tourisme, ce n’est pas uniquement des projets haut standing financés à coups de milliards. En effet, il y a de nombreux petits projets qui ne demandent pas de gros moyens, et qui peuvent générer des revenus conséquents. Ainsi, dans le Moyen-Atlas et plus précisément dans la vallée d’Aït Bougmaz, l’Association marocaine de solidarité sans frontières de microcrédit (AMSSF/MC) mène actuellement un programme de développement dans le domaine du tourisme rural. «Une convention a été signée avec la fondation belge Gilles. L’objectif est de lutter contre la pauvreté en valorisant le potentiel écotouristique», souligne Zakaria Jebbouri, responsable crédit à l’AMSSF/MC. A noter que le projet bénéficie du partenariat de l’association Tarkdite pour le tourisme rural. Baptisé «Tadart», ce dernier est destiné à l’ensemble des acteurs touristiques du monde rural: propriétaires de gîtes, restaurateurs, guides et animateurs touristiques. La priorité est le développement d’activités touristiques et artisanales génératrices de revenus. Le montant du crédit accordé varie de 3.000 à 30.000 DH avec une durée de remboursement de 6 à 24 mois. «Et en période de basse saison, les promoteurs peuvent reporter les échéances», explique Jebbouri. Concrètement, le projet «Tadart» profite aujourd’hui à près de 218 clients dont 195 animateurs touristiques, 6 gîteurs et 17 artisans. Le tout représente une enveloppe de 1,4 million de DH. Des formations en techniques touristiques, gestion et marketing sont également dispensées aux bénéficiaires par des experts locaux ou internationaux. Par ailleurs, l’association est en train d’élaborer un site web pour faire la promotion de la région et ses richesses. Région qui manque cruellement d’infrastructures de base et d’espaces de loisirs. Et pour garantir la pérennité du prêt tourisme rural dans l’une des belles régions du pays, une nouvelle antenne de l’AMSSF avec des bureaux équipés a ouvert ses portes. Le but est de promouvoir cette niche écotouristique qui a, aujourd’hui, des millions d’adeptes dans le monde. De notre correspondante,Rachida Bami

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc