×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    Agences de voyages: C’est parti pour le nouveau système de distribution

    Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

    . RAM baisse plus de 100.000 tarifs . Réunion de la FNAVM aujourd’hui mêmeC’est un tournant important de son histoire qu’amorce aujourd’hui 1er novembre la profession des agences de voyages. Le Nouveau modèle économique de distribution, qui correspond concrètement à l’annulation de la commission pour les voyagistes, entre en vigueur. La composante tarifaire, liée à la prestation de service au client (choix des vols, information, suivi des dossiers..), sera dorénavant facturée séparément. Ainsi, le coût total du voyage fera apparaître, d’une part, le prix du transport aérien et les taxes et redevances aéroportuaires matérialisés par le billet d’avion et, d’autre part, les frais de service symbolisés soit par une facture soit par un coupon additionnel. Dans un communiqué diffusé hier, RAM a publié la grille de frais de service qu’elle compte appliquer sur l’ensemble de son réseau. Le montant des frais prend en considération la distance et la classe (voir tableau). Saâd Azzioui, directeur Réseau marché Maroc à RAM, se veut rassurant. Pour lui, ce nouveau modèle permettra davantage de transparence qui, en définitive, «profitera au consommateur». Une vaste campagne de communication destinée au grand public devrait permettre d’expliquer les nouvelles modalités et de les «faire accepter» au client. C’est ce risque d’incompréhension que craignent en partie les voyagistes. La conférence de presse programmée ce mardi 1er novembre par la Fédération (FNAVM) devrait faire le point sur les dernières modalités adoptées et les contre-propositions au protocole d’accord qui n’est toujours pas signé avec la compagnie nationale (www.leconomiste.com). Pour faciliter ce passage, RAM a procédé à une baisse de près de 100.000 tarifs. Les tarifs des destinations les plus demandées enregistrent, à partir de ce 1er novembre, des diminutions de 25 à 30%. Le billet d’avion Casablanca-Paris est vendu à 2.450 DH HT au lieu de 3750 DH HT. Pour le reste de l’Europe, les prix affichés sont de 2950 DH HT au lieu de 3950 DH HT. Pour l’Afrique, les baisses sont moins importantes. Les prix passent de 4.100 DH HT à 3.850 DH HT. Enfin, le client qui souhaite se rendre en Amérique du Nord paiera 5.425 DH HT au lieu de 5725 DH HT. Ces prix n’incluent pas la TVA et les frais de service facturés séparément. RAM lance parallèlement une campagne promotionnelle ce mois de novembre sur plusieurs axes entre la province marocaine et Paris. Même la ligne Casablanca-Paris bénéficiera de cette promotion. Pour l’heure, les opérateurs n’adhèrent guère à ce nouveau modèle. Le mécontentement est à son comble, malgré les multiples réunions avec les représentants de la compagnie aérienne. Mais ils seront contraints d’appliquer le nouveau modèle de distribution. Les possibilités de négociations demeurent au niveau des termes du protocole d’accord avec RAM qui prévoit, notamment, un soutien à la mise à niveau des petites structures de billetterie, une activité qui représente près de 80% du chiffre d’affaires d’environ 70% des agences de voyages. Amale DAOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc