×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

Aéroport Mohammed V
Fini l’anarchie des grands taxis?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4812 Le 13/07/2016 | Partager
Jusqu’à 80 millions de DH pour la restructuration de la flotte
Un dispositif de mise à niveau et de réhabilitation de la ligne
340 véhicules concernés
grand_taxi_4812.jpg
Les grands taxis assurant le transport de et vers l’aéroport Mohammed V opèrent aujourd’hui dans l’anarchie. Une situation indigne d’une métropole comme Casablanca qui ambitionne de se hisser au rang de hub financier international (Ph. L’Economiste)

80 millions de DH sur 2 ans (2016/2017). C’est le montant que s’apprête à débloquer la région Casa-Settat pour la mise à niveau des taxis de l’aéroport Mohammed V. La convention liant la région à l’Intérieur et à l’ONDA, vient d’être approuvée lors de la dernière session du Conseil de la région lundi 4 juillet. 
Les différents signataires (l’Intérieur, la wilaya, la région Casa-Settat et l’ONDA) ambitionnent de rénover l’ensemble de la flotte de 340 taxis environ et l’amélioration de la qualité des services. 
La convention vise à rehausser les standards des prestations, tout en modernisant la flotte de ces taxis. Un compte d’affectation spéciale, doté d’une enveloppe globale de 80 millions de DH (avec la contribution d’autres partenaires), sera dédié à l’opération. Sont éligibles au soutien, les taxis opérant sur l’axe Casablanca-aéroport Mohammed V, ayant un contrat d’exploitation datant d’au moins 3 ans et un agrément. 
Est-ce les prémices de la restructuration d’un secteur anarchique, dominé par une mafia avide de gains faciles et de rentes? Ces taxis sont le premier contact à l’arrivée à Casablanca. D’autant plus qu’avec le lancement de Casa Finance City, la métropole ambitionne de se hisser au statut de pôle financier international. Ce qui se traduira forcément par un flux d’hommes d’affaires et de décideurs étrangers ayant besoin d’un moyen de transport digne de ce nom. Reste à savoir si les principaux concernés, qui ont le quasi-monopole sur ces lignes,  vont se plier aux nouvelles règles du jeu. En effet, la subvention, complémentaire à la prime à la casse, sera accompagnée d’une nouvelle organisation. 
L’ONDA s’attellera à aménager une plateforme dédiée (dotée d’un bureau de pointage) avec restauration sur place, toilettes …Quant à la wilaya et la province de Nouaceur, elles prendront en charge l’accompagnement et le suivi de l’opération sur 2 ans. La wilaya supervisera pour sa part l’application des clauses de la convention, en précisant le montant alloué à chacun des taxis éligibles. La province de Nouaceur préparera, quant à elle, un cahier des charges pour les exploitants de taxis. La province se chargera à son tour d’identifier les bénéficiaires en coordination avec les services compétents de la wilaya de la région Casablanca-Settat. 
Sur le papier, les termes du contrat sont plus qu’avantageux, reste à les traduire en actions concrètes sur le terrain. Sous réserve que le puissant syndicat  des taximen n’y mette son grain de sel. La corporation des taxis proteste régulièrement contre «la concurrence des véhicules de transport touristique». Ce puissant lobby s’oppose, y compris par la force, à toute concurrence.
Les grands hôtels de Casablanca qui avaient tenté de proposer des services VIP à leur clientèle, voyaient systématiquement leurs limousines attaquées. La CTM, qui à un moment avait initié une navette vers le centre-ville, avait fini par reculer à cause des dommages que subissaient ses autocars de la part des taximen.
 Les clients Uber font aussi les frais d’une farouche opposition de la part du même lobby.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc