×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Voiries: Les nouveaux chantiers à Casablanca

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4794 Le 14/06/2016 | Partager
    Aménagement en trois voies de deux artères: Okba Ibnou Nafie et Stendhal
    Objectif: décongestionner la circulation et désenclaver certains quartiers
    Les travaux assurés par les entreprises GTR et GCR
    casablanca_voiries_094.jpg

    Boulevard Stendhal sera mis à niveau pour une enveloppe d’un peu plus de 20 millions de DH (Ph. Khalifa)

    Les voiries de Casablanca subissent un coup de lifting depuis plusieurs mois. Ce programme de mise à niveau a déjà concerné plusieurs artères dont l’avenue des FAR, Ouled Ziane, Emile Zola, Mly Ismaïl, Mly Slimane… Aujourd’hui, c’est au tour de deux grands axes: Stendhal et Okba Ibnou Nafie (Hay Mohammadi).
    Il s’agit de deux artères vitales pour la circulation à la métropole. En effet, Stendhal, reliant Bir Anzarane et Gandhi sur l’arrondissement Maârif, enregistre un important trafic, notamment en heures de pointe. «La voie sera triplée sur cet axe afin de fluidifier la circulation», explique Abdelkhalek Noureddine, chef du service Voiries au Conseil de la ville. Outre les travaux à proprement dit, il est aussi prévu d’embellir cette artère en y aménageant des aires de stationnement, espaces verts, refuge central, éclairage public, signalisation…
    Le premier tronçon concerné par les travaux est situé entre boulevard Anoual et Gandhi. Sont prévus également des travaux de déplacement de réseaux et d’assainissement pluvial. C’est l’entreprise GTR qui a décroché ce marché de 7,5 millions de DH. Le chantier de  cette 1re tranche est aujourd’hui avancé à 15%.
    «L’appel d’offres pour les travaux sur le second tronçon, qui s’étend de Bir Anzarane à Anoual, est en cours de préparation», assure le responsable communal. Ce tronçon, plus long, nécessitera un budget de 12 millions de DH, sachant que le coût moyen d’un kilomètre de voiries (y compris l’aménagement paysager) avoisine les 13 millions de DH.
    Autre voie à fort trafic, celle d’Okba Ibnou Nafie, relevant de l’arrondissement Hay Mohammadi. C’est le deuxième grand axe concerné par les travaux de voiries. L’artère sera également aménagée en 3 voies, un refuge axial, des places de parking, trottoirs… Les travaux ont déjà démarré sur le tronçon situé entre le pont de l’autoroute et la ZI de Mly Rchid.
    «L’objectif est de décongestionner la circulation, désenclaver la zone et raccorder de nouvelles zones d’habitation, comme le quartier El Fadl», souligne Noureddine. Ce chantier, qui sera livré fin 2016, coûtera près de 22 millions de DH. Les travaux, assurés par GCR, sont avancés à 10%.
    Pour rappel, une enveloppe globale de 405 millions de DH est consacrée par la ville aux opérations de mise à niveau des voiries. S’y ajoute un montant de 2,7 milliards de DH, qui sera débloqué par le ministère de l’Intérieur (DGCL) d’ici 2020. C’est la SDL Casa-Aménagements qui gère ce dernier budget, en programmant des actions de mise à niveau sur les axes Abdelkarim El Khattabi, bd d’Anfa, bd Mly Ismail, Emile Zola, bd Abdelhadi Boutaleb, rue Golfe arabique, bd Jorf El Asfar…
    L’objectif de ces grands travaux est la construction, la mise à niveau et le réaménagement des chaussées, trottoirs et squares des voiries de la ville de Casablanca en vue d'améliorer les conditions de circulation.

    Repères

    5.000 km de voies à Casablanca
    Coût des travaux par km: 13 millions de DH environ
    Budget Direction générale des collectivités locales: 2,7 milliards de DH
    Budget Commune urbaine de Casablanca: 405 millions de DH

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc