×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Réassurance
Pourquoi Lockton étoffe son réseau maghrébin

Par Faiçal FAQUIHI - Tilila EL GHOUARI - - | Edition N°:4751 Le 14/04/2016
Partager
L’anglo-saxon décroche le statut CFC
Un ancien de la RCR pilote l’antenne de Casablanca
Sécurité, concurrence et chute des primes

Qu’ils soient cabinets d’avocats ou banquiers, la recette est la même lorsqu’on s’implante dans une nouvelle juridiction. Lockton Mena Casablanca ne s’est donc pas écarté de la règle: inviter confrères et partenaires pour annoncer son arrivée sur le marché. Le réassureur anglo-saxon s’est officiellement déclaré mardi 12 avril à Casablanca. Il va de soi que la concurrence a été alertée.
«Nous sommes fiers de lancer nos activités au Royaume du Maroc avec des compétences locales», déclare Wael Khatib, président de Lockton Mena Ltd. Tout n’est pas rose derrière cette déclaration de bienséance. Le secteur s’affole face aux «défis politiques (et sécuritaires) de la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)», précise le management. Non sans regretter «la chute des primes d’assurance» et «la dégradation des critères de souscription causée par la concurrence», poursuit l’orateur qui s’est spécialement déplacé de Dubaï pour l’événement. Les compagnies d’assurances et de réassurance semblent sous une pression continue surtout depuis 2014-2015. «Le secteur résiste en dépit de l’effet dollar», commente un concurrent, Africa Re.
Elargir son réseau commercial est une bouffée d’oxygène pour des opérateurs en prospection. L’antenne marocaine de Lockton est la 2e à être lancée sur la zone Mena après celle de la Jordanie. Le QG régional, lui, est toujours basé à Dubaï.     
Le projet de s’installer à Casa Finance City vise «à consolider notre positionnement dans la région et assurer une proximité avec nos clients». Une stratégie qui rappelle celle des cabinets de conseils qui suivent le mouvement «migratoire» des entreprises. Celles-là mêmes qui cherchent à se positionner sur une place financière africaine qui émerge, comme celle de Casablanca.
Le statut CFC (Casa Finance City) «a certes aidé, mais ce n’est pas la principale raison de notre implantation», assure Salah Eddine El Kadiri.
Qui est finalement cet homme qui pilotera Lockton Mena Casablanca?
El Kadiri est d’abord un pur produit de l’université marocaine qui fait ses débuts fin des années 1970 à la Société centrale de réassurance (SCR).
«A 30 ans, on a envie d’apprendre», le jeune cadre s’envole pour Londres où il représente sa compagnie de 1982 à 1986. «J’étais l’un des premiers marocains à mettre les pieds dans le marché londonien. Coup de foudre! C’est là où on apprend, c’est là où ça se passe», confit le DG de Lockton Mena Casablanca. Bye bye le Lloyd’s of London (marché britannique d’assurance), bonjour Al Bahreïn. Cette nouvelle place sera jugée «trop petite» pour les ambitions d’El Kadiri qui revient vers son premier amour. «En 1991, j’étais le premier marocain à faire de la souscription», affirme avec certitude notre hôte. Le retour au bercail de ce manager de «la première compagnie d’assurances non cotée en Bourse» doit maintenant faire face à des concurrents déjà bien installés: SCR, AIG, Coface, Mamda Re, Africa Re...
Le DG de Lockton Mena Casablanca se contente de rappeler que la compagnie de courtage  d’assurance (10e mondialement) mise sur le «Lockton global». Un concept qui permet «d’avoir un partenaire» sur chaque territoire. Lockton revendique une présence dans plus de 120 pays. Au Maroc, c’est AFMA -courtier en assurance et filiale de Ténor Group- qui est son partenaire.
Daté de 2014,  le dernier rapport de la Direction des assurances et de la prévoyance sociale (DAPS) apporte un éclairage sur le marché: «Les cessions de primes se rapportant aux affaires conventionnelles sont effectuées par les entreprises d’assurances marocaines auprès de la SCR pour une partie, l’autre partie étant cédée directement aux réassureurs étrangers. A son tour, la SCR rétrocède à l’étranger une partie de ses acceptations marocaines».
John L. Lumelleau, président de Lockton USA, conserve quant à lui son enthousiasme: «Nous nous inscrivons dans la durée», déclare-t-il lors de l’inauguration de ses bureaux au Maroc.

Repères

32 réassureurs dont la majorité sont européens
6 nouveaux opérateurs dont 4 français en 2014
141 traités de réassurance réalisés en 2015
966,9 millions de DH de déficit des cessions
Source: Rapport Daps 2014

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc