×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

A Fès, les Tijanes de France retrouvent leurs sources

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4739 Le 29/03/2016 | Partager
Une initiative du «Cercle du souffle» et les musulmans ivoiriens
Ils sont en conclave à Sidi Ahmed Tijani pour une semaine
tijanis_fes_039.jpg

Les guides tijanes en conclave à Fès ont «plaidé pour une éducation spirituelle et culturelle afin de faire face à l’extrémisme dans notre société» (Ph. YSA)

«Le tourisme religieux, c'est une piste essentielle de croissance du secteur à Fès et de repositionnement du touristique». C’est l’idée partagée par le Conseil régional du tourisme (CRT) de Fès, la mairie et l’ONMT. Reste à convaincre la RAM, ou une autre compagnie aérienne, de connecter la «Mecque» des Tijanes avec les principales capitales africaines. C’est le souhait de Haj Brahim Tijani, petit-fils de Sidi Ahmed Tijani et président du mouvement associatif «le Cercle du souffle» qui regroupe une quinzaine d’associations et plus de 7.000 adhérents à travers le monde. «Nous avons demandé à RAM de connecter Fès à Dakar aussi rapidement que possible, car plusieurs de nos frères veulent accomplir leur ziyara», déclare-t-il à L’Economiste. En attendant, le jeune trentenaire a organisé un voyage pour les cheikhs tijanes en partenariat avec l’association des musulmans ivoiriens de France. Pour Btissam Dahmani, Azzedine Cheikh et Hassan Mohib, responsables communaux (PJD), «ces hôtes participent à la promotion du Maroc et de sa capitale spirituelle en particulier… il faut les appuyer et les encourager à y revenir».
Côté programme, les cheikhs tijanes tiennent, durant une semaine, une série de conférences sur les thématiques de «l’engagement social des confréries soufies» et «le soufisme, une alternative contre l’extrémisme». Leur rencontre vise à protéger le patrimoine soufi de la tariqa tijania. Le séjour comprend aussi des «ziyarates» (visites) du mausolée de Sidi Ahmed Tijani, Dar Lamraya, la médina et bien d’autres lieux mythiques. «De retour en France et ailleurs, les cheikhs tijanes sensibiliseront les jeunes à la tolérence, le partage et la cohabitation… La lutte contre l’extrémisme religieux n’est pas en reste», souligne Tijani. Et de poursuivre: «Nous initions des conférences sur le dialogue interreligieux et nos déclarations finales sont adressées aux Nations unies». Le mouvement «Cercle du souffle» prévoit aussi des actions caritatives et solidaires au Sénégal et au Mali, ainsi que deux expositions sur la Tijania. La première est itinérante. Elle sera accueillie par les universités d’Oxford, Harvard et Northwest University, sous forme de cycle de conférences. La deuxième exposition est permanente. Elle sera établie à côté du mausolée de Sidi Ahmed Tijani à Fès.
De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc