×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Le Maroc, premier client au guichet BEI

Par L'Economiste | Edition N°:4661 Le 04/12/2015 | Partager
Mais la PME profite peu de ses concours
500 millions d’euros captés en 2014

Le tandem  Pierre-Etienne Bouchaud, représentant de la BEI au Maroc, et sa collègue, Gratianne Dascon, chargée des opérations de la banque  au Luxembourg, se veut rassurant. «De nouveaux outils seront mis en place pour faciliter à la PME l’accès au financement», est-il annoncé  (Ph. Jarfi)

En 2014, le Maroc a été le premier bénéficiaire du financement de la Banque européenne d’investissement (BEI) en dehors de l’Union. Sur 2,1 milliards d’euros, le pays a accaparé le quart des capitaux destinés à la zone méditerranéenne. Mais le «pactole» a plutôt profité aux grosses entreprises servies directement par le bras financier de l’UE. Renault Maroc, OCP et ONEE, figurent en tête de liste. En revanche, «la PME marocaine a peu bénéficié du concours de la banque sur les deux dernières années», reconnaît Pierre-Etienne Bouchaud, représentant de la BEI au Maroc. Le mécanisme mis en place consiste en l’ouverture de lignes de crédit en faveur de certaines banques commerciales locales, lesquelles rétrocèdent les prêts aux PME. Mais, mauvaise conjoncture oblige, les banques impliquées ont dû serrer les vis. Sans vouloir avancer les chiffres des réalisations, Gratianne Dascon, chargée des opérations de la banque  au Luxembourg, estime que «la situation devrait s’améliorer à court terme». Des négociations avec les autorités financières marocaines sont en cours pour développer de nouveaux outils permettant aux PME d’avoir un meilleur accès aux lignes de crédit de la BEI. Ceci, avec bien évidemment l’intermédiation des banques locales. Car «il n’est pas question de se substituer à ces dernières», tranche Dascon.
Hors de l’UE, la BEI  soutient les projets des pays qui ont signé un accord d’association ou de coopération avec l’Union. A ce titre, la banque a mobilisé 7,7 milliards d’euros. Les crédits captés par le Maroc (500 millions d’euros) ont bénéficié pour 37% au secteur des transports, 31% à l’énergie et 14% à l’industrie. Le reste a été départagé entre l’aménagement du milieu urbain et le capital investissement.
Pour les crédits distribués directement aux grandes entreprises, les montants varient entre 15 et 30 millions d’euros. Avec à la clé une période de maturité entre 10 et 12 années. Le fait que les services de la banque soient à but non lucratif, permet d’offrir des «conditions avantageuses», est-il souligné. Et tous les secteurs sont éligibles, à l’exception de certaines activités. Sont cités dans ce cadre, les équipements et armements militaires, le tabac, l’incinération des déchets toxiques, les jeux du hasard ainsi que les infrastructures de détention. Par contre, la lutte contre le réchauffement climatique tient désormais une place centrale dans les financements de la BEI. En 2014, les activités liées à la sauvegarde de l’environnement ont drainé 25% des financements de la banque. L’intégration régionale ainsi que l’appui aux IDE constituent l’autre volet des mobilisations.
A.G.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc