×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les sociétés de financement réexaminent leur relation avec le fisc

Par L'Economiste | Edition N°:4552 Le 22/06/2015 | Partager
La profession prépare un livre blanc
Elle veut en outre une fiscalité sur mesure
150 milliards de DH d’encours de crédits à fin 2014, soit 16% du PIB

Les sociétés de financement militent notamment pour une amélioration de la fiscalité pour développer leurs activités. L’année dernière, l’encours des prêts des sociétés membres de l’APSF a atteint 150 milliards de DH, en hausse de 3,8%

Les sociétés de financement affûtent leurs propositions pour la loi de finances 2016. La profession boucle en ce moment la rédaction d’un livre blanc qui va inclure la totalité de ses requêtes. Elle veut notamment négocier une fiscalité sur mesure pour ses différentes branches. D’un autre côté, le document devra servir de base pour les discussions avec l’administration fiscale. Il recensera à cet effet les différents chefs de redressement notifiés aux sociétés de financement ces dernières années et les argumentaires des opérateurs. L’une des pierres d’achoppement avec le fisc porte sur la TVA. Elle concentre l’essentiel des redressements d’impôts dans le secteur. En principe, les opérateurs doivent régulariser la TVA collectée auprès du client pour les biens donnés en crédit-bail ou en location avec option d’achat et qui ont été cédés avant le délai légal. La taxe leur sera restituée après. Sauf qu’avec les importants retards de paiement du Trésor, les entreprises rechignent à régulariser la TVA collectée, défendant le principe de neutralité de la taxe. L’Etat veut instaurer une discipline qu’elle ne s’impose pas elle-même. Si les sociétés de financement ont obtenu gain de cause sur la question de la TVA, il reste beaucoup à faire pour passer leurs arguments sur les autres motifs de redressement.
En attendant, le concours des sociétés de financement à l’économie a atteint 150 milliards de DH, en hausse de 3,8%. Cela équivaut à 16% du PIB. Trois branches (crédit immobilier, crédit à la consommation et crédit-bail) concentrent 90% de l’encours, soit 135 milliards de DH. Toutes les lignes de métiers ont progressé l’année dernière à l’exception du crédit à la consommation dont l’encours a reculé de 2,1%. La contre-performance est surtout imputable à la sortie du périmètre de BMCI Crédit conso qui a été absorbée par sa maison mère BMCI.
Les opérateurs ont dû concéder de grosses promotions en 2014 sur le crédit auto pour «sauver» l’année. Résultat, l’encours des prêts auto a bondi de 22% à 18 milliards de DH. En revanche, l’année a été moins concluante sur les autres produits, en l’occurrence les prêts personnels. Là, l’encours a décroché de 14% à 24 milliards de DH. Au-delà de la demande des ménages qui a ralenti, les sociétés spécialisées souffrent toujours de la concurrence acharnée des banques.
Sur le crédit immobilier, la situation est meilleure. Le total des prêts octroyés par Wafa Immobilier (seul opérateur membre de l’APSF avec Attijari Immobilier et Dar Assafa) s’est amélioré de 5,3% avec un rythme identique pour les crédits à l’habitat (43,4 milliards de DH) comme ceux destinés à la promotion immobilière (7,2 milliards de DH).
Les sociétés de leasing, elles, ont enregistré une année plutôt contrastée. Les fonds débloqués pour les dossiers de crédit-bail immobilier ont bondi de 24% à 3,1 milliards de DH alors qu’ils ont baissé de 5,5% à 9,7 milliards de DH pour le crédit-bail mobilier. Pratiquement tous les secteurs ont réduit leur recours au leasing, ce qui reflète en partie la faible propension des entreprises à se projeter sur le long terme.
F. Fa
 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc