×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Nominations à la SNI: Un nouveau souffle pour les filiales

Par L'Economiste | Edition N°:4429 Le 26/12/2014 | Partager
La team Ouriagli en recomposition
Renforcement du portefeuille stratégique et internationalisation
Les ambitions sur l’Afrique réaffirmées

A nouveau positionnement, nouveaux dirigeants. Dans la foulée du virage stratégique de SNI,

p

le désormais fonds d’investissement à long terme, contrôlé par la holding royale Siger, s’offre les hommes de ses ambitions. En recomposition, la team Ouriagli devra confirmer cette nouvelle stratégie, et surtout, réussir le redimensionnement des opérations de la holding. L’objectif est clair: capitaliser sur les acquis des actifs stratégiques et ouverture à l’international, en l’occurrence les marchés à fort potentiel en Afrique. L’un des impératifs de cette démarche est de passer par un redéploiement du management des principales filiales du groupe, opérant dans les secteurs-clés identifiés au terme de la phase de restructuration du capital de SNI (2002-2004). Cette reconfiguration porte sur des domaines importants tels que la grande distribution, la sidérurgie, équipements/BTP… D’autres devront suivre. 
Pour l’heure, Abdellah Tabat passe à la tête de Marjane Holding, au moment où Tajeddine Guennouni se retrouve désormais à la tête de Sotherma, dans l’agroalimentaire, et Ramsès Arroub aux double commandes d’Optorg (équipement/BTP) et de Sonasid (sidérurgie).
Dans la logique stratégique adoptée par SNI, ces premiers redéploiements managériaux devraient servir l’internationalisation de certains actifs de SNI, notamment vers le continent, l’un des axes importants de la nouvelle politique géo-économique du Maroc. Optorg, justement, bien qu’historiquement basée à Paris, est déjà présente dans une trentaine de pays du continent à travers ses deux filiales: Tractafric Equipment Corporation (Caterpillar) et Tractafric Motors Corporation. Sur le terrain très prometteur de la grande distribution, SNI ambitionne à terme de jouer un rôle majeur sur la scène continentale. Tabat devra opérer la réorientation stratégique du développement à l’international de Marjane en Afrique. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’un nouvel actionnaire du Golfe vienne soutenir cette offensive.
De 2004 et 2010, le groupe a profondément optimisé ses actifs, résultat d’un re-ciblage stratégique de ses secteurs d’intervention: télécoms (Inwi), énergies renouvelables (Nareva), industrie lourde (Sonasid), immobilier (Onapar), tourisme, BTP (Lafarge Maroc), ou encore la grande distribution (Marjane). SNI a ensuite considérablement réduit sa voilure dans l’agroalimentaire. Sotherma (Aïn Saïss) est l’une des survivantes au désengagement progressif de SNI de ce secteur. L’enseigne reste une pièce maîtresse du giron. Au-delà du business, la holding royale a encore un rôle de locomotive économique important à jouer, en potentiel de création d’emplois (33.000 avant fusion ONA-SNI), d’attractivité aux investissements et de croissance. «SNI continuera d’accompagner la politique déployée par le Roi Mohammed VI pour l’émergence des classes moyennes et l’amélioration du niveau de vie et du pouvoir d’achat», avait confié à L’Economiste Mounir El Majidi, président de Siger, au lendemain du conseil d’administration de septembre dernier. La nouvelle dynamique est enclenchée…

■ Abdellah Tabat: Du sang neuf à Marjane

Nouveau visage aux commandes de Marjane. Abdellah Tabat (la cinquantaine) a à son actif un parcours qui a démarré à l’Ecole Polytechnique et de Supélec. De formation d’ingénieur et titulaire d’un EMBA de HEC, Tabat intègre dès 1986 le groupe Alcatel-Alsthom à Paris. Il a ensuite été nommé en 1994 à la tête de Cegelec-Maroc, poste qu’il occupera jusqu’en 2005. On se souviendra de lui comme l’homme qui fera passer le chiffre d’affaires de la filiale de 200 millions à 1 milliard de DH! Il managera parallèlement Alstom-Maroc entre 1999 et 2001. En 2005, il est propulsé PDG de Cegelec-Paris. Sa mission: redresser les comptes et élargir les horizons de l’entreprise, qui redevient rentable dès 2007. Il sera maintenu en fonction jusqu’en 2012.

■ Mohamed Ramsès Arroub: Du «sur mesure» pour Optorg

c

Formé à l’Ecole française des finances, l’ex-DG de Wafa Assurance aura la charge – taillée sur mesure – de piloter un groupe basé à Paris aux ramifications bien implantées en Afrique. C’est un profil intermédiaire aux 2 premiers (Guennouni et Tabat) puisque son arrivée à  la SNI remonte à 2007. Il reprend d’abord les rênes de Wafa Assurance, avant de se voir confier, en 2014, plusieurs responsabilités d’administrateur dans des filiales du groupe (président du conseil d’administration de Sonasid).
Auparavant, ce dirigeant, qui a fait ses preuves, a accompli une bonne partie de sa carrière en France. Il démarre son parcours en tant qu’auditeur et consultant financier chez Arthur Andersen (Paris), avant d’évoluer dans l’enseignement supérieur. En 2000, il marque son retour aux affaires au Maroc et intègre CFG Group. Il rejoint en 2003 le groupe Saham où il gère, entre autres responsabilités, le pôle Finance des assurances du groupe  (CNIA Assurance et Saada Assurance).
■ Tajeddine Guennouni: Un spécialiste de l’agro-industrie

l

Un pur produit maison. Tajeddine Guennouni est celui qui pilotera désormais la destinée stratégique de Sotherma. Il a été PDG de 2003 à 2010 de Marjane Holding. C’est un grand spécialiste de l’agroalimentaire, pour y avoir passé une bonne partie de son parcours de manager: Société Brasseries du Maroc (2002-2003) et Fromagerie des Doukkala (1995-2002) en sont les grandes étapes. Guennouni a gravi les échelons au sein de la holding royale. Il intègre en 1987 la direction des études et développement du groupe ONA, pour ensuite piloter les usines et le contrôle de gestion de Centrale Laitière en qualité de directeur général adjoint, puis le marketing et la planification stratégique du pôle agro-distribution du groupe ONA.

Safall FALL

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc