×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Régions

Taourirt
La spéculation immobilière menace les espaces verts

Par L'Economiste | Edition N°:4331 Le 04/08/2014 | Partager
370 ha de ceinture verte grignotés par des dérogations «inappropriées»
Pourtant la ville dispose d’une riche réserve foncière dédiée à l’habitat

Le Haut commissariat aux eaux et forêts vient à peine d’accorder la main levée de la ceinture verte aux autorités locales, dont la mission première est d’en garantir la pérennité. Mission compromise par les spéculateurs immobiliers

L’EXPANSION anarchique de l’urbanisme au niveau de la province de Taourirt est inquiétante. Les multiples actions de déboisement et de coupes pèsent lourd sur un couvercle végétal fragilisé. Les trois centres urbains de la province, Taourirt, Debdou et Laâyoune, vivent des agressions continues qui détruisent le couvercle végétal pour gagner en espaces qui seront dédiés à l’habitat. Résultat, une bulle de spéculation immobilière qui se consolide malgré les politiques de mise à niveau du paysage urbain. Des excès qui nuisent aux efforts réalisés par le Haut commissariat aux eaux et forêts qui a réalisé une ceinture verte de 370 hectares autour de Taourirt.
Les autorisations d’expansion urbanistique sont délivrées par le ministère de l’Intérieur dans le cadre de conventions dont l’objectif est de répondre aux attentes en matière de logement. Toutefois, loin de tout contrôle, d’autres constructions continuent à proliférer dans l’anarchie. L’absence de contrôle conduit ainsi à la prolifération des spéculateurs qui exploitent les terres privées ou collectives pour glaner quelques lots au détriment de l’équilibre paysager. Cela nuit aussi aux efforts de consolidation des infrastructures de base. «Avec des groupements immobiliers dispersés il n’est pas facile de réussir les politiques de mise à niveau», souligne Khalid Sbiae, un parlementaire de la province qui vient d’alerter les ministères de l’Intérieur et de l’Equipement sur l’importance de doter Taourirt des équipements nécessaires pour son développement. C’est le cas du renforcement du réseau d’assainissement. Les 50 km de canalisation pour les eaux usées réalisées par l’ONEE entre 2009 et 2013 ont besoin d’être renforcés. Ils nécessitent aussi une station d’épuration pour une exploitation rationnelle de leurs rejets.
«Il devient urgent d’organiser et d’encadrer les extensions urbanistiques que connaissent les trois centres urbains de la province Taourirt, Debdou et Laâyoune pour ne pas compromettre les espoirs de modernisation de ces villes», explique de son côté Abdou Louafi, acteur associatif. Et d’enchaîner: «les instruments de planification urbaine sont connus et les modes d’exploitation des terrains avoisinants, notamment collectifs, à ces centres obéissent à des lois qu’il faut respecter». Souvent ce n’est pas le cas. C’est ce qui explique les spéculations que connaît Taourirt alors qu’elle dispose d’une riche réserve foncière. D’où les efforts permanents de l’Agence urbaine de l’Oriental pour actualiser le plan d’aménagement dont la date de validité expire le 28 avril 2015.
De notre correspondant, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc