×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Maroc Telecom: Etisalat prend les commandes

    Par L'Economiste | Edition N°:4276 Le 15/05/2014 | Partager
    L’acquisition de 53% du capital finalisée
    Le groupe émirati recevra 5,7 milliards de DH de dividendes
    Offre publique d’achat sur les titres non détenus à venir

    Le passage de témoin entre Vivendi et Etisalat pour le pilotage de Maroc Telecom a été finalisé le 14 mai. Seize mois après le début du processus, Maroc Telecom pourra se concentrer sur son expansion au Maroc
    à l’étranger, notamment la reprise des participations d’Etisalat dans six pays subsahariens

    UN peu plus de treize ans après son entrée au capital de Maroc Telecom, Vivendi cède sa place à Etisalat pour 4,14 milliards d’euros, l’équivalent de 46,4 milliards de DH. Le groupe français a finalisé la cession de sa participation (53%) hier 14 mai. Vivendi avait acquis dans un premier temps 35% de Maroc Telecom en 2001 à 23,3 milliards de DH. Il s’est renforcé dans le tour de table quatre ans plus tard suite au rachat de 16% de l’entreprise à 12,4 milliards de DH. «Vivendi a été particulièrement heureux et fier d’accompagner Maroc Telecom dans son développement national et en Afrique subsaharienne… Avec Etisalat, son nouvel actionnaire, il est pleinement armé pour franchir de nouvelles étapes de croissance», a commenté Jean-René Fourtou, président du conseil de surveillance de Vivendi.
    Etisalat devrait consolider les activités de sa nouvelle filiale dès ce mois. Sa participation dans Maroc Telecom sera portée par Etisalat International North Africa LLC détenue à hauteur de 91,3%. Suite à la transaction, le groupe de télécommunications émirati va encaisser 5,7 milliards de DH de dividendes au titre des exercices 2012 et 2013. L’arrivée d’Etisalat pourrait s’accompagner d’importants changements au sein de Maroc Telecom. Déjà sur le plan opérationnel, ses ambitions pour sa nouvelle filiale semblent un peu plus claires. Maroc Telecom devrait être sa locomotive de développement en Afrique francophone. L’opérateur de téléphonie a signé récemment un partenariat avec sa maison mère pour la reprise de ses participations au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, au Togo et en Centrafrique. L’opération est valorisée à 650 millions de dollars (5,3 milliards de DH). Après la conclusion du deal entre Etisalat et Vivendi, il reste à obtenir les autorisations dans les pays concernés pour concrétiser l’opération. Maroc Telecom élargit du coup sa couverture géographique à 9 pays. «Nous nous réjouissons de nouer aujourd’hui un partenariat avec Etisalat dont l’expertise dans les métiers de la télécommunication est mondialement reconnue. Ce partenariat va constituer un tournant majeur dans le développement de Maroc Telecom au Maroc et à l’international», souligne Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom.
    En Bourse, la prise de participations majoritaire d’Etisalat va déclencher une offre publique d’achat (OPA) sur les titres Maroc Telecom non détenus. L’Etat détient 30% du capital. Le reliquat correspond au flottant en Bourse, la participation du personnel et les actions auto-détenues par Maroc Telecom. A priori, l’OPA devrait viser essentiellement le flottant en Bourse (16,7%).


    F. Fa

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc