×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Production céréalière: Records attendus

    Par L'Economiste | Edition N°:4167 Le 09/12/2013 | Partager
    Près de 2,5 milliards de tonnes, selon les dernières projections
    Le Maroc et l’Egypte ont une bonne récolte

    Les stocks céréaliers mondiaux devraient augmenter pour atteindre 572 millions de tonnes à la clôture des campagnes agricoles de 2014

    Au moment même où l’on prévoit une augmentation de la production céréalière mondiale, la FAO a averti que la sécurité alimentaire se dégradait dans plusieurs régions d’Afrique. Les nouvelles estimations de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture établissent la production céréalière mondiale à près de 2,5 milliards de tonnes (riz usiné compris). C’est un nouveau record. D’après le dernier rapport «Perspectives de récoltes et situation alimentaire», ce chiffre est supérieur de 8,4% à celui de l’an dernier et d’environ 6% au précédent record de 2011.
    En Afrique du Nord, l’Egypte et le Maroc ont réalisé de très bonnes récoltes de blé tandis qu’une forte baisse a été observée en Tunisie. Les estimations de la production de blé au Maroc (7 millions de tonnes) et l’Egypte (9,4 millions de tonnes) sont les plus élevées. La FAO l’explique par plusieurs facteurs. D’abord les conditions météorologiques favorables, la disponibilité suffisante de semences améliorées et le soutien continu de gouvernement (hausse des prix d’approvisionnement en Egypte et subventions des machines agricoles et de matériel d’irrigation au Maroc). Au Royaume, la campagne 2012-2013 a aussi terminé sur un record: 97 millions de quintaux dont 52 millions de blé tendre (cf. notre édition N° 4108 du 9/9/2013). L’augmentation de la production céréalière mondiale cette année reflète une amélioration des productions de blé (+ 7,8%), de céréales secondaires (+ 12%) et de riz (+ 1% seulement). En ce qui concerne les cultures de blé d’hiver semées dans l’hémisphère Nord qui seront récoltées en 2014, les premières perspectives sont le plus souvent favorables.
    Les stocks céréaliers mondiaux devraient augmenter pour atteindre 572 millions de tonnes à la clôture des campagnes agricoles de 2014. Du fait de la forte expansion des stocks céréaliers mondiaux enregistrée au cours de cette campagne, le rapport stocks/utilisation devrait atteindre 23,5%. Il serait alors très au-dessus de son plus bas niveau historique, qui était de 18,4% en 2007/08.


    Fatim-Zahra TOHRY

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc