×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Soft drinks: Le thé, l’éternel concurrent

Par L'Economiste | Edition N°:4065 Le 02/07/2013 | Partager

«Nous continuons à investir au Maroc de façon soutenue», affirme Samia Bouchareb, directeur général de Coca-Cola Maroc et Afrique-Equatoriale

Contrairement aux idées répandues, la consommation des boissons gazeuses arrive loin derrière celle des pays de la région. Le thé reste le concurrent le plus acharné et considéré comme une alternative au rafraîchissement. Les relais de croissance sont encore importants, ce qui explique les projets d’investissement menés par Coca-Cola Maroc. Entretien avec son DG, Samia Bouchareb

- L’Economiste: Quelle est la consommation annuelle de boissons gazeuses par habitant?
- Samia Bouchareb: Le marché marocain des boissons connaît une forte expansion. Il est d’ailleurs de plus en plus diversifié. La consommation des boissons est plus élevée dans les milieux urbains que dans le monde rural où les habitants boivent beaucoup plus le thé qui est considéré comme une alternative de rafraîchissement. Malgré sa croissance assez soutenue, la consommation des boissons reste très en deçà de ce qu’elle est dans les marchés voisins, notamment en Tunisie et en Algérie.

- Quels sont vos prochains investissements?
- Nous continuons à investir au Maroc de façon soutenue. A titre d’exemple, nous avons  investi l’année dernière plus de 50 millions de dollars dans le lancement de la marque de jus Pulpy. Cette année, nous allons poursuivre notre politique d’investissements à travers des projets de développement durable, la rénovation de certaines usines ou encore l’acquisition de nouvelles lignes de production.
Par ailleurs, et pour répondre aux besoins et aux exigences toujours plus élevés du consommateur, nous investissons continuellement dans l’innovation et la recherche.

- Quels sont vos projets en matière de développement durable?
- Nos projets de développement durable sont axés sur trois piliers: l’accès à l’eau, le bien-être et l’aide au développement des femmes. Au Maroc, nous avons lancé plusieurs projets dans le cadre de l’accès à l’eau et du développement de la femme comme dans la région de Tata où nous avons planté plus de 40,000 palmiers dattiers et aidons les femmes à valoriser et vendre les dattes produites. Nous avons également d’autres projets comme le nettoyage des plages et des forêts ou encore la préservation du patrimoine naturel.

- Est-ce vrai que le concentré du jus «Pulpy» provient de l’Égypte et non du marché local?
- Notre politique est de favoriser l’approvisionnement local de nos ingrédients et emballages. Cependant, en cas de non disponibilité, nous faisons appel à l’importation. 


Propos recueillis par A. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc